Aller au contenu principal

Procédé de filtration membranaire à Warwick

Coop Carbone et Coop Agri-Énergie Warwick amènent plus loin le complexe de biométhanisation agricole coopératif de Warwick en implantant un procédé de filtration membranaire, une innovation adaptée au contexte agricole permettant de réduire davantage les émissions de GES. Avec la mise en place de cette technologie au sein du processus de production d’énergie renouvelable, le projet devient une référence en matière de lutte aux changements climatiques en milieu agricole. 

L’intégration de ce procédé novateur se réalise grâce au soutien financier de 758 000 $, annoncé par la ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau. Cette aide s’ajoute à celles de nos autres partenaires sur le financement du complexe de biométhanisation, dont les principaux sont Transition Énergétique Québec, Développement économique Canada, Desjardins, Investissement Québec et Fondaction CSN. 

Des retombées positives pour l’environnement et pour l’agriculture 

Si la biométhanisation agricole contribue déjà à la réduction des émissions fugitives de méthane issues des fosses à lisiers, le procédé de filtration membranaire permettra d’aller encore plus loin en matière de réduction de GES en contexte agricole. En effet, cette technologie permet, après avoir séparé le digestat issu du processus de biométhanisation, de concentrer la fraction liquide en retirant l’excédent d’eau. Il en résulte un digestat d’une plus grande valeur agronomique et une diminution de son volume. Le transport pour l’épandage au champ se voit ainsi considérablement réduit avec un impact positif sur la compaction des sols alors que la valeur fertilisante est augmentée. 

La filtration membranaire, une technologie européenne bien connue des acériculteurs de la province, sera ainsi implantée pour la première fois dans un contexte de biométhanisation au Québec. 

Des agriculteurs propriétaires au cœur d’un modèle d’économie circulaire 

Rappelons que la Coop Agri-Énergie Warwick, partenaire avec Coop Carbone dans cette vitrine d’innovation technologique et sociale, réunit une douzaine d’agriculteurs et un fromager, propriétaires du complexe de biométhanisation agricole. Le biogaz, issu de la digestion de la matière organique, sera purifié et injecté dans le réseau gazier d’Énergir qui s’est engagée à acheter la totalité du gaz naturel renouvelable produit par le complexe pour une durée de 20 ans. La mise en service du complexe actuellement en construction est prévue pour le début de l'année 2021. 

Cette annonce confirme la volonté de Coop Carbone de réaliser des projets de biométhanisation innovants et qui répondent au contexte agricole régional dans lequel ils s’implantent, tout comme aux besoins de ses membres agriculteurs qui pourront bénéficier de nouvelles sources de revenus à partir de leurs résidus organiques tout en réduisant les GES.

La rédaction

edition@lacoop.coop