Aller au contenu principal

Un intérêt renouvelé pour la formule CUMA!

Photo : iStock

Alors que le nombre de coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA) stagnait au Québec depuis quelques années, voilà que deux nouvelles coopératives du genre ont vu le jour en 2020. Et plus récemment, deux autres ont amorcé un processus de création. Vu les avantages que permet la mise en commun de la machinerie, c’est une excellente nouvelle! 

Un portrait des CUMA au Québec, réalisé par le MAPAQ en 2015, recensait un total de 60 CUMA sur le territoire. Elles regroupaient plus de 1800 membres, et leurs actifs totalisaient plus de 25 millions $. En d’autres termes, 7 % des exploitations agricoles du Québec étaient membres d’une CUMA – des chiffres appelés à augmenter, manifestement.

Créé au départ pour réduire les investissements liés à la mécanisation, ce type de coopérative permet aux membres de dégager des économies importantes et de les réinvestir dans des secteurs plus productifs de leur entreprise. Les producteurs et les productrices partagent de la machinerie et de l’équipement agricoles. Mais surtout, ils se donnent ensemble des moyens d’assurer l’avenir de l’agriculture locale et régionale, tout en maintenant les actifs agricoles dans leur communauté.

En se regroupant en CUMA, les entreprises agricoles combinent avantages économiques et avantages humains. La CUMA doit son succès à l’ouverture d’esprit, à l’entrepreneuriat et à un grand souci de transparence. Elle est souvent perçue comme une simple solution technique et économique. Pourtant, elle va bien au-delà de ça : grâce à cette formule, les plus petites exploitations agricoles peuvent avoir accès à de l’équipement de pointe et aux nouvelles technologies, qu’elles ne pourraient pas se permettre autrement. L’agriculture de précision – qui permet d’optimiser les rendements, d’augmenter la rentabilité, de protéger l’environnement et de réduire le gaspillage – est désormais une réalité. Elle exige une machinerie de pointe et une analyse détaillée des données. La liste des avantages d’une CUMA est longue. Parlez-en à un membre!

Sollio Groupe Coopératif compte 42 CUMA, à titre de membres auxiliaires. Il leur offre des activités annuelles de réseautage (maintenant en virtuel, pandémie oblige) pour leur permettre de se rencontrer et d’échanger sur les bonnes pratiques de gouvernance coopérative. Deux personnes-ressources sont également mises à disposition afin de répondre aux besoins ponctuels. Que vous soyez membre d’une CUMA ou que vous soyez simplement curieux d’en savoir davantage sur cette forme de coopérative, n’hésitez pas à nous contacter.  

(Texte d'Andréa Renaud et de Bruno Guérard)
 

Andréa Renaud

QUI EST ANDRÉA RENAUD
Détentrice d'une maîtrise en gestion du développement des coopératives et des collectivités, Andréa est conseillère aux Affaires coopératives chez Sollio Groupe Coopératif.

andrea.renaud@sollio.coop

 

andrea.renaud@sollio.coop

QUI EST ANDRÉA RENAUD
Détentrice d'une maîtrise en gestion du développement des coopératives et des collectivités, Andréa est conseillère aux Affaires coopératives chez Sollio Groupe Coopératif.

andrea.renaud@sollio.coop