Aller au contenu principal

Votre Coopérateur de l'été est arrivé!

Le numéro de juillet-août du Coopérateur arrive à votre porte, et il est prêt à se glisser sous vos yeux pour une lecture estivale.

Les fiducies d’utilité sociale agricole (FUSA) volent rapidement la vedette grâce à la couverture du numéro. Destinées à sortir la terre de la spéculation foncière pour en assurer à perpétuité sa vocation nourricière, les FUSA gagnent du terrain dans le paysage agricole et se présentent comme un modèle d’avenir inspirant. 

Du côté des reportages, trois fermes se partagent les pages du magazine. D’abord, avec pas moins de quatre reportages à son actif entre les pages du Coopérateur depuis 1988, la Ferme Petitclerc vient souligner le 50e anniversaire de la revue. Dans l'article, on découvre que même si l’entreprise a beaucoup évolué, une constate demeure au fil des publications et des années : la passion des expositions! En production laitière, c’est la Ferme du Clan Goulet qui attire l’attention, puisqu’on y produit pas moins de 253 kg de quota avec l’équivalent de seulement quatre employés à temps plein. Un coup de maître! La diversification a quant à elle la cote à la Ferme Bovicole, qui fait à la fois dans la production de poulets à griller et dans l’élevage de bouvillons en parcs. Le Coopérateur s'est intéressé plus spécifiquement aux pâturages de l'entreprise bovine. 

Le duo-choc du biostimulant Vita et des fongicides, les résultats techniques des éleveurs de la filière porcine coopérative, les leçons tirées de H5N1, une ligne de temps de Sollio Groupe Coopératif qui retrace ses 100 ans d’histoire et les promesses de l’agriculture numérique complètent le numéro. 

Bonne lecture et bon été!

Stéphanie McDuff

Stéphanie est Coordonnatrice à l'édition pour la revue le Coopérateur depuis mars 2021. Diplômée de l’Université du Québec à Montréal, elle est détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en études littéraires. 

Stephanie.McDuff@sollio.coop

Stéphanie est Coordonnatrice à l'édition pour la revue le Coopérateur depuis mars 2021. Diplômée de l’Université du Québec à Montréal, elle est détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en études littéraires.