Aller au contenu principal

Olymel s’adresse aux producteurs de porcs de l’Alberta

La fermeture temporaire de l’usine d’abattage, de découpe et de désossage de porcs d’Olymel à Red Deer affecte de nombreux producteurs de porcs de l’Alberta, incluant également Olymel, car l’entreprise possède des fermes livrant chaque semaine des porcs de marché à son usine de Red Deer.

L'entreprise comprend la pression que cette situation exerce sur les opérations des producteurs, car elle estime que le nombre de porcs en attention se situe entre 80 000 et 90 000. Olymel a développé plusieurs stratégies pour atténuer l'impact de cette situation, y compris des moyens pour réduire cet engorgement des porcs en attente.  

À cette fin, la division de production porcine d’Olymel, qui approvisionne l’usine de Red Deer, transférera une part substantielle de sa production aux États-Unis afin de créer une capacité d’abattage suffisante pour tous les producteurs de porc indépendants touchés par la fermeture de l’usine. Cette transition est déjà en cours. Grâce à cette capacité supplémentaire, Olymel prévoit que le nombre de porcs de marché en attente sera éliminé en 4 à 5 semaines après que l’usine aura pu reprendre ses activités.  

Olymel apprécie hautement le soutien de ses employés, des producteurs et des partenaires de l'industrie, ainsi que des organismes de santé qui soutiennent l'entreprise dans cette période difficile. 

Bien que l'entreprise ne puisse pas déterminer la durée de cet arrêt temporaire, les équipes d'Olymel travaillent quotidiennement, en collaboration avec les services de santé publique de l’Alberta (AHS) et les services de santé et sécurité au travail (OHS), ainsi que les représentants du syndicat UFCW-Local 401 pour planifier la reprise des activités. Les meilleures conditions doivent être réunies pour cette réouverture, la priorité étant la santé et la sécurité des salariés. 

La rédaction

edition@lacoop.coop