Aller au contenu principal

Résultats techniques 2020 des éleveurs de la Filière porcine coopérative

Pour réussir en affaire, il faut s’assurer que nos coûts de production sont concurrentiels avec ceux du reste de l’industrie. C’est vrai pour toutes les productions agricoles, et particulièrement en production porcine où les fluctuations des conditions de marché sont grandes. 

Dans le but de donner des points de comparaison et des objectifs de productivité à ses éleveurs, Sollio Groupe Coopératif, en collaboration avec son partenaire Olymel et la Filière porcine coopérative, publie les résultats de ses membres en une analyse de groupe. Cette analyse représente environ 50 000 truies et 1,1 million de porcs. Le cahier de l’Association des groupes d’éleveurs en production porcine (AGREPP) est un guide pour les experts-conseils du réseau qui sert à fixer des objectifs réalistes de productivité, critère par critère, aux éleveurs qui bénéficient de leur suivi technique. 

Les indices d’efficacité, utilisés pour classer les performances des éleveurs dans les différentes catégories, sont calculés en fonction de l’incidence économique de chaque critère. Par exemple, en engraissement la conversion alimentaire compte pour 54 % de l’indice d’efficacité et les pertes pour 25 %; suivent le gain moyen quotidien (GMQ) à 10 %, l’indice de classement à 9 % et le pourcentage d’expédition à 2 %. 


Indice d’efficacité en engraissement (IEE)

  • C.A – 54
  • Pertes – 25
  • GMQ – 10
  • Indice – 9
  • Expédition – 2

Comme la conversion alimentaire est le critère qui a le plus d’importance économique dans les résultats financiers d’un engraissement, le prix élevé des aliments que nous connaissons en 2021 nous amène à y porter une attention particulière. Avec les prix habituels, une différence de 0,1 dans le taux de conversion alimentaire représentait environ 3,50 $ par porc. Mais, au printemps 2021, cette différence s’élève à 5,40 $ par porc. L’ajustement des trémies et le contrôle de l’ambiance revêtent une importance accrue en ces temps inhabituels.


Résultats en maternité

Le critère de comparaison en maternité est le nombre de porcelets sevrés par truie productive par année. Voici les résultats des 10 meilleurs pour l’année 2020.


Maternité propriété d'une coopérative - Nombre de porcelets sevrés / truie productive / an

  1. 30,73 - Ferme Dosquet inc. (Dosquet)    
  2. 29,45 - Ferme St-Victor (Saint-Victor)  
  3. 28,45 - Ferme Ste-Catherine (Pont-Rouge)    

Maternité - Nombre de porcelets sevrés / truie productive / an

  1. 29,76 - Ferme Porcibel inc. (Saint-Zéphirin de Courval)
  2. 29,62 - Porcheries Marigro inc. (Saint-Rémi-de-Tingwick)
  3. 29,29 - Ferme Lyan SENC (Saint-Pierre-les-Becquets)
  4. 29,11 - Ferme 9221-1796 Québec inc. (Saint-Irénée)
  5. 28,85 - Ferme Roger Santerre et fils (Notre-Dame-de-Standbrige)
  6. 28,32 - Élevages Charbonneau (Saint-Louis en Montérégie)
  7. 28,31 - Ferme Roland Morneau (Saint-Roch-des-Aulnaies)


Résultats en pouponnière

L’indice d’efficacité en pouponnière (IEP) se compose des critères suivants : la conversion alimentaire technique standardisée de 6 à 30 kg, les pertes par mortalité et sélection et le gain moyen quotidien (GMQ) standardisé de 6 à 30 kg. Cet indice est remis à une moyenne de 100 chaque année.

Pouponnière - IEP

  1. 152,93 - Ferme Athanase enr. (Saint-Aubert)
  2. 139,58 - Dufour 1 (Saint-Urbain)
  3. 139,56 - Ferme Côte de Sable 2000 enr. (Saint-Arsène)
  4. 138,28 - Ferme Claudia (Saint-Arsène)
  5. 130,55 - Pouponnière Ferme Louise (Sainte-Louise)


Résultats en sevrage-vente

L’indice d’efficacité en sevrage-vente (IESV) se compose des mêmes critères que l’engraissement, mais la standardisation se fait de 6 à 135 kg.

Sevrage-vente - IESV 

  1. 240,3 - Ferme du Bras (Saint-Raphaël)
  2. 237,0 - Ferme Audet et frères (Honfleur)
  3. 232,1 - Ferme Jean-Luc Poulin (Saint-Côme-Linière)
  4. 226,1 - Les élevages Soden inc. (Leclercville)
  5. 224,1 - Germain Lefebvre (Saint-Isidore)


Résultats en engraissement

Comme cela est expliqué plus haut, l’Indice d’efficacité en engraissement représente une appréciation des performances technico-économiques d’un élevage. La moyenne de 100 a été fixée avec les performances de l’année 1993.

Engraissement - IEE 

  1. 271,8 - Ferme Richard Drouin (Adstock)
  2. 263,5 - Ferme Cogéporc inc. (Issoudun)
  3. 261,3 - Jean-Guy Blais (Saint-Jacques-de-Leeds)
  4. 260,7 - PD Leclerc (Saint-Charles-de-Bellechasse)
  5. 259,8 - Ferme Régent Dussault, site Chouinard (Saint-Wenceslas)
  6. 258,9 - Ferme Luc & Estelle Forget inc. (Saint-Jacques)
  7. 258,1 - Ferme Luko inc. (Saint-Ubald)
  8. 257,5 - Ferme Charlou (Saint-Esprit)
  9. 256,3 - SEVA (Les Éboulements)
  10. 255,5 - G. Gilbert (Saint-Hilarion)


Résultats globaux naisseur-finisseur

Nous avons analysé les performances des éleveurs naisseurs-finisseurs sur un même site qui avaient des données complètes disponibles en maternité et en engraissement. L’indice d’efficacité naisseur-finisseur (IENF) comprend les mêmes critères que ceux de l’IEE, auxquels on a ajouté le nombre de porcelets sevrés par truie productive par année ainsi que le nombre de kilos produits par truie par année.

Naisseur-finisseur - IENF

  1. 369,9 - Ferme St-Justin (Saint-Justin)
  2. 365,3 - Porcheries Marigro inc. (Saint-Rémi-de-Tingwick)
  3. 363,7 - Ferme L et R Pilote (La Malbaie)


Félicitations à tous ces éleveurs pour ces belles performances!

Photo : iStock

Jean Tanguay

QUI EST JEAN TANGUAY
Membre de l'ordre des agronomes, Jean est coordonnateur en évaluation économique chez Olymel.

jeantanguay@olymel.com

jeantanguay@olymel.com

QUI EST JEAN TANGUAY
Membre de l'ordre des agronomes, Jean est coordonnateur en évaluation économique chez Olymel.

jeantanguay@olymel.com