Aller au contenu principal

Vision Plus : un véritable effet de levier

Les coopératives de notre réseau se portent très bien. L’effet de levier qu’entraîne le projet Vision Plus y est pour beaucoup.

On le sait, seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. Nos coopératives en ont une fois de plus fait la preuve.
Lors de l’assemblée semestrielle de Sollio Groupe Coopératif tenue à Saint-Hyacinthe les 8 et 9 septembre dernier, nous avons entre autres pris connaissance de leurs plus récents résultats financiers.

Ces résultats parlent d’eux-mêmes. La force du regroupement et du collectif est indéniable. On voit toute la puissance de la résilience et de la solidarité des coopératives, notamment face à une pandémie qui n’en finit plus et que l’on a tous bien hâte de voir derrière nous.

Mais au-delà de la pandémie, c’est d’abord le projet Vision 2020, lancé en 2016 et réactualisé sous le nom de Vision Plus, qui a lancé une nouvelle ère dans notre réseau. Je le rappelle, Vision Plus est ce vaste projet de restructuration qui favorise la consolidation de nos coopératives agricoles et les partenariats d’affaires avec notre division Sollio Agriculture. Ce projet répondait à une volonté de nos élus de moderniser notre modèle d’affaires, afin de mieux satisfaire les besoins des producteurs et d’assurer la pérennité du réseau dans un fort contexte de consolidation du marché.

Des résultats tangibles sont au rendez-vous. Le chiffre d’affaires et l’équité des coopératives sont en croissance soutenue depuis plusieurs années. La solidité financière de nos coopératives agricoles s’améliore d’année en année. En matière de bénéfices aux opérations, 2020 a été une année record – et ce, avant l’ajout des ristournes de Sollio Groupe Coopératif. L’année 2021 s’annonce également très bonne pour les coopératives de notre réseau.

La consolidation des coopératives agricoles commence donc à faire son effet, grâce entre autres aux masses critiques plus importantes qu’elle génère. Les effets de levier pour amortir leurs ressources et faire face à la concurrence sont ainsi plus grands.

En outre, le secteur détail de nos coopératives agricoles a connu – sous l’effet de la pandémie, il faut bien le dire – des hausses substantielles de chiffres d’affaires et de bénéfices d’exploitation. Une certaine rationalisation d’effectifs a aussi été menée afin de bien recentrer nos priorités en matière de service aux membres et de gagner en efficacité.

Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que la consolidation des coopératives agricoles, déjà bien avancée, a permis de créer un important effet de levier afin d’assurer leur pérennité. Il ne fait aucun doute non plus que nos entreprises regroupées sont en bien meilleure position pour faire face aux grands défis d’aujourd’hui et de demain. D’autres projets de regroupement sont en cours et prendront forme dans les prochaines années. 

Ainsi, pour assurer la vitalité de nos instances démocratiques et demeurer à l’écoute des producteurs membres dans un contexte de territoires plus grands, nous avons élaboré, en collaboration avec certaines des coopératives agricoles consolidées, une approche pour répondre aux besoins. Il s’agit du programme des ambassadeurs, dont je vous ai parlé le mois dernier. Ces ambassadeurs permettent de garder un lien fort entre les membres, les coopératives et Sollio Groupe Coopératif.

Cela dit, le deuxième volet du projet Vision Plus, soit celui de la création des partenariats agricoles régionaux, est également en plein déploiement. Vivaco et Avantis en sont des exemples concrets et porteurs. Uniag et Agiska devraient prendre forme au 1er novembre. Vision Plus est un projet dynamique et évolutif – et, à mon avis, c’est ce qui fera son succès à long terme. Ensemble, nous irons plus loin.

Dans un autre ordre d’idées, je tiens à vous assurer que pour donner suite à l’annonce de l’Ordre des agronomes à l’effet que « les actes agronomiques se distinguent en tout temps des actes de ventes de produits ou de services », nous avons entrepris des démarches pour analyser ce changement, tout en militant pour que les producteurs conservent le contrôle sur les décisions qu’ils prennent. 

Sur ce, je vous rappelle que la Semaine de la coopération se tiendra du 17 au 23 octobre. Cet évènement annuel, organisé par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, est l’occasion de faire rayonner le mouvement coopératif et de mettre en valeur les avantages de la coopération. 

Je vous souhaite une bonne Semaine de la coopération et un très bel automne!

Ghislain Gervais - président

ghislain.gervais@sollio.coop