Aller au contenu principal

Dossier maïs-ensilage : Une gamme adaptée au marché des maïs-ensilage

Depuis que Sollio Groupe Coopératif et Maïzex ont uni leur destinée, les couleurs sont passées du vert traditionnel au bleu. L’excellence des produits, elle, a augmenté, tant pour les hybrides de maïs-grain que pour ceux destinés à l’ensilage.

« Nous voulons offrir une gamme complète, qui répondra aux besoins dans toutes les régions », déclare l’agronome Philippe Defoy, directeur régional pour l’Est ontarien, le Québec et les Maritimes chez Maïzex. 

Le maïs-ensilage représente une bonne part des sacs vendus aux agriculteurs, et le fait d’avoir un siège social canadien et de compter sur une équipe expérimentée et proche des consommateurs représente un avantage crucial, selon Philippe Defoy. « Le fait d’être ici, au Québec, nous permet de mieux répondre à la demande locale, dit-il. Surtout dans le domaine de l’ensilage, où les demandes sont plus spécifiques. Certains veulent travailler avec des maïs à deux fins et d’autres avec des feuillus féculents. Dans ces créneaux, nous sommes nettement des leaders et nous allons continuer à offrir plusieurs maïs-ensilage spécialisés. » 

Dans les hybrides pour le grain, les demandes sont claires : plus de grain et plus de poids spécifique. En ce qui concerne l’alimentation des vaches laitières ou des animaux de boucherie, les exigences sont plus variées. Afin de répondre le plus possible aux besoins des animaux, Maïzex entend déployer les efforts nécessaires. « Pour la saison 2021, nous avons augmenté le nombre de parcelles consacrées aux hybrides à ensilage, fait savoir Philippe Defoy. Quand un producteur adopte un hybride pour l’ensilage, il l’intègre dans son programme alimentaire et, souvent, il le garde longtemps. Cet aliment a un impact majeur sur sa production. Nous voulons nous assurer que les gens en alimentation auront sur la table toutes les options dont ils ont besoin. »

Les parts de marché de Maïzex ont augmenté au cours des deux dernières années, du fait que certains fournisseurs se sont retirés de ce créneau spécialisé. « Les gens des Productions animales et des Productions végétales se sont donc concertés pour prendre le relais et apporter leur appui aux éleveurs avec une gamme complète », explique l’agronome.  

Photo : Maïzex

Stéphane Payette

QUI EST STÉPHANE PAYETTE
Membre de l'Ordre des technologues du Québec, Stéphane est expert-conseil en productions végétales à Novago Coopérative.Il est également journaliste à la pige pour le Coopérateur.

stephane.payette@sollio.ag

QUI EST STÉPHANE PAYETTE
Membre de l'Ordre des technologues du Québec, Stéphane est expert-conseil en productions végétales à Novago Coopérative.Il est également journaliste à la pige pour le Coopérateur.