Aller au contenu principal

Bilan de mi-saison - Assurance récolte de la FADQ

La Financière agricole du Québec (FADQ) présente le bilan de mi-saison en assurance récolte pour la province de Québec. En date du 6 juillet, le nombre d’avis de dommages au Programme d’assurance récolte s’élevait à 3806, comparativement à 2165 à la même période en 2020. Les indemnités versées à ce jour sont de 5 532 652 $.

Le bilan décrit les conditions climatiques et leurs effets sur les cultures produites. Il fait également le point sur la survie à l’hiver des cultures vivaces, des abeilles, de l’ensemencement et du développement des cultures annuelles, ainsi que sur le déroulement des premières récoltes. 

Faits marquants en date du 6 juillet 

Saison caractérisée par un important déficit hydrique plus présent dans les régions de l’ouest de la province et des gelées printanières tardives ayant causé des dommages à plusieurs cultures en plus d’en obliger le resemis pour certaines.


Hiver

  • Bonne survie à l’hiver du foin et du pâturage observée malgré le faible couvert de neige dans certaines zones. Mortalité plus importante observée dans les régions de la Côte-Nord et de l’Abitibi-Témiscamingue.
  • Bonne survie des abeilles dans la plupart des régions, mais mortalité plus importante au Centre-du-Québec.
  • Bonne survie des céréales d’automne et des petits fruits malgré le faible couvert de neige.
  • Bonne survie des pommiers.


Printemps

  • Fonte rapide du faible couvert de neige et faibles précipitations.
  • Eau d’érable moins sucrée que la normale et période de coulée plus courte que la normale. Rendement de sirop d’érable majoritairement en dessous de la normale, tandis que la qualité est normale ou en dessous de celle-ci dans toutes les régions.
  • Bonne croissance des céréales d’automne, du foin et des pâturages en raison du temps clément du début de la saison.
  • Bonnes conditions climatiques en début de saison ayant favorisé les travaux aux champs. Semis effectués en avance par rapport à la normale dans plusieurs régions pour des cultures comme les céréales, le maïs-grain, les protéagineuses, les cultures maraîchères et les légumes de transformation.Déficit hydrique ayant un impact sur la levée des cultures dans certains champs de plusieurs régions.
  • Gelées printanières tardives ayant causé des dommages à plusieurs plants, notamment de soya et de maïs, ainsi qu’à des fleurs de petits fruits et de pommiers.
  • Bonnes conditions climatiques en début de saison ayant favorisé la croissance du foin et des pâturages. 


Été

  • Première fauche débutée en mai dans les régions les plus avancées. Actuellement terminée dans la plupart des régions. Rendements dans la normale ou en dessous. Deuxième fauche débutée dans quelques régions.
  • Déficit hydrique ayant un impact sur la croissance des cultures dans certains champs de plusieurs régions. Récentes précipitations ayant permis de diminuer l’impact du déficit hydrique dans plusieurs cultures, notamment pour le soya et le maïs-grain. Déficit hydrique encore présent dans plusieurs cultures comme les céréales de printemps et les bleuets.
  • Paille plus courte que la normale observée pour des céréales.
  • Récolte des fraises ayant débuté dans la première semaine de mai, avec plusieurs jours d’avance.
  • Dans l’ensemble des régions, bonnes conditions de croissance pour plusieurs cultures, entre autres pour les pommes de terre et les céréales d’automne.

Pour en connaître davantage sur l’état des cultures des différentes productions couvertes par le Programme d’assurance récolte, vous pouvez consulter l’état des cultures au Québec.

Photo : iStock

La rédaction

edition@sollio.coop