Aller au contenu principal

Plus de 6 millions $ à la Fromagerie St-Guillaume

Agiska Coopérative

Photo de gauche à droite : Marlène Gagnon, directrice régionale, Coopératives et autres entreprises d'économie sociale, IQ; Antoine Grisé, président du conseil d'administration, Agrilait s.e.c.; Lucie Lecours, ministre déléguée de l'Économie; Jean Brodeur, directeur général, Agrilait s.e.c.

Le gouvernement du Québec accorde 6 119 623 $ à Agrilait pour la Fromagerie St-Guillaume, située dans la région du Centre-du-Québec. Cette aide financière appuiera la réalisation de deux projets innovants ayant pour but d’augmenter la productivité de l’entreprise et de lui conférer un avantage compétitif sur le marché des produits fromagers. Ces projets représentent des investissements de près de 13,9 millions $.     

Le financement comprend un prêt de 3 millions $ du ministère de l’Économie et de l’Innovation accordé par l’entremise du programme ESSOR, administré par Investissement Québec à titre de mandataire, un prêt de 3 millions $ provenant des fonds propres d’Investissement Québec ainsi qu’une aide financière de 119 623 $ octroyée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dans le cadre de son programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité. La ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, en a fait l’annonce le 18 novembre lors de son passage à Saint-Guillaume, à l’occasion de sa tournée des régions du Québec. 

Le premier projet consiste à implanter un procédé novateur qui permettra d’anticiper une augmentation de la capacité de fabrication fromagère. Le deuxième vise à améliorer l’efficacité économique et énergétique des procédés d’évaporation et de séchage actuels par l’augmentation de la capacité de concentration. Ce projet servira à optimiser les différentes étapes des procédés en fonction d’une gamme élargie de produits à commercialiser dans le domaine des ingrédients laitiers destinés à l’alimentation humaine. 

« La relance de l’économie est le moment idéal pour les PME québécoises, comme la Fromagerie St-Guillaume, d’investir et de se moderniser pour assurer leur croissance, a affirmé Lucie Lecours. Les deux projets financés contribueront à l’atteinte de cet objectif puisqu’ils amèneront l’entreprise à accroître sa productivité et à augmenter sa production. Il est important pour notre gouvernement de valoriser et de soutenir la production locale, laquelle permet à nos entreprises de poursuivre leurs activités, d’augmenter leur chiffre d’affaires et d’assurer leur pérennité. » 

« L’agroalimentaire est l’une des forces de la région du Centre-du-Québec, a ajouté André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière Appalaches. La capacité de produire un fromage en plus grand volume, avec une qualité de type artisanal constante et une signature très québécoise, procurera à Agrilait et à sa division Fromagerie St-Guillaume un avantage concurrentiel durable, tant au Canada qu’à l’international. » 

« Ce soutien financier nous permet, d’une part, d’améliorer notre efficacité énergétique provenant d’une source d’électricité verte et québécoise et, d’autre part, constitue un intrant clé pour vitaliser la productivité de notre fromagerie, a précisé Jean Brodeur, directeur général d’Agrilait. Cela nous permet de poursuivre le développement de produits de haute qualité pour notre clientèle. »  

La rédaction

edition@sollio.coop