Aller au contenu principal

Des souris et des hommes

Photo : Gracieuseté de Groupe BMR inc. 

Tout bâtiment agricole est parfois visité par des rongeurs, tels que des souris et des rats. Bien que certains puissent trouver ces petits animaux sympathiques, les producteurs savent qu’ils peuvent causer bien des problèmes. Il existe des entreprises qui offrent des programmes de maîtrise des rongeurs. Entretien avec Annick Lafrance, gérante de territoire chez Vetoquinol. 

Quels sont les signes indiquant aux producteurs la présence de rongeurs dans leurs bâtiments ?

Pour savoir s’il y a des rongeurs dans votre bâtiment, il suffit d’observer les signes visibles, tels que les dépôts d’urine, les fèces et l’odeur significative reliée à leur présence. Il est possible de voir des traces de pas et de frottements, ainsi que des dommages causés par les grugeages qu’ils font. 

Quels sont les plus grands dangers d’une infestation de rongeurs dans un bâtiment agricole ?

Tout d’abord, les rats et les souris sont vecteurs de plusieurs maladies. Ils peuvent aussi causer des dommages importants aux structures et à l’isolation des bâtiments. En mastiquant les fils électriques, les rats et les souris peuvent même causer des incendies. En plus, leur présence ajoute un stress au troupeau, ce qui peut ultimement diminuer sa production. Finalement, les rongeurs mangent vos réserves de nourriture et les contaminent avec leur urine et leurs fèces. Par exemple, un seul rat peut contaminer dix fois ce qu’il mange.

Pour toutes ces raisons, un programme de maîtrise des rongeurs est primordial afin de prévenir les infestations.

En quoi consiste le programme de maîtrise des rongeurs de Vetoquinol ?

Un programme de biosécurité pour la maîtrise de rongeurs vous permet de comprendre, de détecter, de maîtriser et de prévenir avec succès toute future infestation de rongeurs. Chez Vetoquinol, les connaissances et l’expertise de notre équipe expliquent pourquoi nos appâts sont si efficaces et si appétents. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre site Internet biosecurite.vetoquinol.ca.

En plus de nos appâts innovateurs, nous proposons des solutions avancées, diversifiées et efficaces, qui sont adaptées à vos besoins. Nous offrons une gamme complète de molécules et de textures différentes. Afin de stimuler l’appétit des rongeurs, il est recommandé de changer d’ingrédient chimique (par exemple, bromadiolone et diféthialone) ainsi que de présentation (granules, miniblocs, sachets, etc.). La meilleure façon de prévenir la méfiance des rongeurs face à l’appât est d’alterner la formulation chimique et la présentation du rodenticide.

Avec un programme complet adapté pour l’intérieur et l’extérieur des bâtiments ainsi qu’avec les changements de molécules et de types d’appâts, on peut bénéficier d’une protection efficace durant toute l’année. 

Quels conseils donneriez-vous aux personnes aux prises avec une infestation ?

La constance est la clé d’un bon programme de maîtrise des rongeurs. Des stations d’appâts et des pièges bien entretenus rendent vos bâtiments moins attrayants comme lieu d’habitation et de reproduction pour les rongeurs. Il est aussi important d’effectuer les réparations nécessaires autour du bâtiment (par exemple, boucher les trous et les accès aux terriers). 

L’entretien des lieux est primordial. Pour l’extérieur des bâtiments, il est recommandé de se débarrasser des mauvaises herbes, des buissons, des amas de litière, des carcasses d’animaux ou des débris. Et bien sûr, il faut un suivi rigoureux des stations d’appâts, pour pouvoir agir rapidement si vous avez un début d’infestation. 

En combien de temps peut-on se débarrasser d’une infestation ?

Selon la gravité de l’infestation, cela peut aller de quelques semaines à quelques mois. Il est conseillé de vérifier les stations, de prendre des notes et d’ajouter des appâts deux fois par semaine tant que plus de la moitié de ceux-ci sont mangés dans une station. 

Dès que vous remarquez qu’il reste plus de la moitié des appâts, vous pouvez espacer de deux semaines, puis d’un mois, vos visites d’entretien et de surveillance. Bien que la dose mortelle puisse être ingérée en quelques repas dans la même journée, la mort ne survient généralement qu’après trois à dix jours. Cette action retardée permet aux souris de montrer aux autres où se trouve la source de nourriture, afin qu’elles n’aient pas à la découvrir par elles-mêmes. De plus, il est important de ne pas constamment toucher les appâts, ce qui pourrait susciter la méfiance des rongeurs. En effet, ils risquent de détecter l’odeur des humains et de devenir craintifs. 

Est-ce que ces produits peuvent être dangereux pour les humains ou les autres animaux?

Contrairement à ce qui est le cas pour les rongeurs, la quantité d’appâts qui serait requise pour atteindre une dose mortelle chez les espèces non ciblées (humains et animaux domestiques) est très élevée. Il est exigé par la règlementation de mettre les appâts dans des stations sous clé et fixées au sol, pour éviter la consommation par les espèces non ciblées. 

Si vous êtes actuellement en situation d’infestation de rongeurs, consultez le marchand BMR le plus près de chez vous afin d’obtenir de plus amples renseignements. 

Marianne Lavoie

QUI EST MARIANNE LAVOIE
Marianne est l'adjointe à l'édition au magazine Coopérateur. Diplômée de l’Université Laval en communication publique, elle a également une passion pour la microédition. Elle travaille au Coopérateur depuis septembre 2018.

marianne.lavoie@sollio.coop

marianne.lavoie@lacoop.coop

QUI EST MARIANNE LAVOIE
Marianne est l'adjointe à l'édition au magazine Coopérateur. Diplômée de l’Université Laval en communication publique, elle a également une passion pour la microédition. Elle travaille au Coopérateur depuis septembre 2018.

marianne.lavoie@sollio.coop