Une avancée historique

par Ghislain Gervais - président

Lire tous les « Entre Nous »

J’ai fait le tour du Québec au cours des dernières semaines, et force est de constater que, bien que l’agriculture québécoise ne soit pas en crise, il y a de moins en moins de marge de manœuvre dans les fermes québécoises. Quoique la situation varie selon les productions et les régions, nous pouvons tous faire ce constat, dont les causes sont multiples et diverses. Mais la tendance, elle, est bien nette.

Il en est de même dans nos coopératives agricoles, qui, tout comme nous, doivent s’adapter à cette nouvelle réalité. Encore là, la situation varie selon les régions, et certaines coopératives s’en tirent mieux que d’autres.

Mais indépendamment de la volatilité des revenus à la ferme, la diminution constante du nombre de producteurs, l’augmentation de la taille de nos fermes et les nouveaux canaux de communication modifient nos besoins et nos attentes envers notre fournisseur d’intrants.

Cette situation n’est donc pas conjoncturelle, et c’est pourquoi, dans le cadre de la planification stratégique du réseau La Coop, on a confié au conseil d’administration de La Coop fédérée le mandat de réfléchir au modèle de consolidation des coopératives du réseau.

Comme mentionné dans mon dernier éditorial, pour mener à bien cette réflexion, le conseil d’administration de La Coop fédérée s’est adjoint un comité ad hoc, composé de 10 présidents et directeurs généraux de coopératives, ainsi que les services d’un cabinet de consultants externes.

Nous avons pris le temps d’établir une base de faits et de la régionaliser, pour nous assurer que tous s’y reconnaissent. Plusieurs scénarios ont été envisagés, analysés et écartés, sur la base d’une grille de critères préétablis. Tout au long du processus, des consultations ont été tenues avec vos représentants élus, pour garantir la légitimité de la démarche.

Nous en sommes maintenant à l’ultime étape de cette démarche, et je suis heureux de vous annoncer que, à sa dernière réunion, le conseil d’administration de La Coop fédérée a adopté à l’unanimité la proposition d’un nouveau modèle d’affaires qui sera offert aux coopératives d’approvisionnement du réseau La Coop.

La prémisse, c’est qu’il serait souhaitable qu’il n’y ait qu’une seule coopérative d'approvisionnement agricole au Québec. Pour y arriver – sans perdre les acquis régionaux bâtis par nos parents –, la consolidation et la restructuration du réseau La Coop sont requises.

Baptisée Vision 2020, cette proposition vise à replacer le producteur agricole membre au cœur de la stratégie d’affaires des coopératives, en isolant les activités agricoles des autres activités prises en charge par les coopératives au fil des ans, pour assurer leur croissance et limiter les risques.

Cette vision s’articule donc à travers deux principaux éléments :

  1. la consolidation orchestrée des coopératives à vocation agricole du réseau La Coop en un nombre restreint de coopératives ayant une masse critique viable dans ce secteur d’activité; 
  2. le développement de partenariats entre ces coopératives consolidées et La Coop fédérée pour la gestion des activités agricoles, ce qui permettrait de fonctionner selon un modèle « one-step » (à une seule étape).

Cette vision s’accompagne également d’éléments de gouvernance propres à améliorer le fonctionnement du réseau La Coop et la poursuite des initiatives issues de la planification stratégique du réseau.

Bien entendu, les coopératives seront libres d’adhérer ou non à ce nouveau modèle, ou de le faire à leur rythme et comme il se doit. Nous commencerons par l’établissement d’un projet-pilote avec un groupe de coopératives volontaires, afin de bien documenter toutes les difficultés et les solutions de mise en œuvre.

La Vision 2020 est un projet novateur et ambitieux qui vise à assurer la pérennité de la présence coopérative dans toutes les régions du Québec, tout en permettant de mieux répondre à vos besoins et à vos attentes.

Sa mise en place sera tout sauf facile et exigera de nous tous de la confiance, de la transparence et beaucoup de courage. Mais je me rassure en sachant qu’il s’agit là des valeurs coopératives qui nous unissent.

Bonne fin d’été!

Lire tous les « Entre Nous »

0 Commentaires