Bonne et heureuse année 2015!

par Denis Richard - Président

Lire tous les « Entre Nous »

Le temps des Fêtes, c’est nécessairement une année qui se termine et une autre qui commence.

Malheureusement, l’expression « une de perdue dix de retrouvées » ne s’applique pas au passage des années. À bien y penser, c’est probablement mieux ainsi.

Ce passage des années nous rappelle aussi parfois la vie d’autrefois, les traditions qui se perdent et nos souvenirs d’enfance. Moi, cela m’amène également à faire le bilan de l’année écoulée et à anticiper celle qui arrive.

Rassurez-vous je ne vais pas vous faire partager mes réflexions personnelles, mais je le ferai pour ce qui touche à La Coop fédérée.

L’année 2014 en a encore été une d’intenses activités à La Coop fédérée. Sur le plan institutionnel, La Coop fédérée et l’Union des producteurs agricoles étaient les deux organisations agréées pour l’organisation des activités de l’Année internationale de la ferme familiale.

C’est dans ce contexte que nous avons participé, au printemps dernier, au Dialogue continental sur l’agriculture familiale afin de formuler des recommandations à l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (la FAO) sur cette question.

Cette réunion, tenue à Québec, réunissait des organisations agricoles du Mexique, des États-Unis et du Canada. Nous y avons notamment réitéré l’importance de procurer à nos entreprises agricoles un environnement d’affaires et des politiques agricoles leur permettant de maximiser leur productivité et d’assurer leur pérennité.

Dans la même optique, La Coop fédérée était présente au deuxième Sommet international des coopératives qui s’est aussi tenu à Québec, au mois d’octobre dernier, et qui a réuni près de 3000 coopérateurs du monde entier.

L’évènement a encore une fois été un succès. Outre le lancement de l’Agence de notation Momagri – à laquelle nous sommes associés et qui se veut une référence en matière d’information sur les marchés et les politiques agricoles –, cette manifestation a été pour La Coop fédérée une tribune qui lui a permis de réitérer l’importance des politiques de stabilisation du revenu des producteurs agricoles afin d’assurer la sécurité alimentaire des pays.

Nous sommes trop souvent portés à tenir pour acquis l’assentiment général de la population quant à nos politiques de stabilisation du revenu que sont l’ASRA et la gestion de l’offre. Or, le récent rapport de la commission Robillard et les sorties de plus en plus fréquentes de commentateurs de tout genre nous démontrent au contraire la nécessité pour La Coop fédérée d’appuyer l’UPA dans sa défense des outils de stabilisation de nos revenus.

L’autre élément marquant de ce sommet, qui réunissait les plus grandes coopératives agricoles du monde, c’est l’amorce d’une prise de conscience pour ces dernières de la nécessité d’une intercoopération plus poussée pour affronter avec succès, sur le plan international, l’accroissement de la taille de nos concurrents.

Si cela est vrai pour des acteurs de taille mondiale, cela devrait également nourrir notre réflexion au niveau régional.

Sur le plan de l’exploitation, La Coop Fédérée a été très active là aussi. Nos résultats seront divulgués lors de notre prochaine assemblée générale annuelle, mais comme nous sommes entre nous (!), je peux vous informer que même si ceux-ci sont satisfaisants dans le contexte, la prudence financière sera de mise au cours des prochaines années afin de permettre l’intégration de nos récentes acquisitions.

Du point de vue de la ferme, on ne peut malheureusement prédire ce que nous réserve l’année 2015, les marchés agricoles étant par nature imprévisibles. Mais si la tendance se maintient, l’année à venir ne devrait pas être pire que celle qui vient de se terminer.

Du moins, c’est ce que je nous souhaite!

Portrait de Denis Richard - Président

QUI EST DENIS RICHARD
Siégeant au conseil d'administration de La Coop fédérée depuis 1993, Denis Richard y assume la présidence depuis février 2003. Producteur agricole depuis 1979, M. Richard exploite une entreprise à Leclercville comptant 400 hectares de terre et dédiée exclusivement à la céréaliculture.

denis.richard@lacoop.coop

0 Commentaires