Olymel cesse ses activités de désossage à St-Hyacinthe

par La rédaction

Crédit photo : François Larivière

La direction d’Olymel a annoncé le 5 août qu’elle mettait un terme aux activités de désossage de fesses de porc à son usine de Saint-Hyacinthe. Cette décision entraînera la perte de 340 emplois.

L’entreprise maintiendra toutefois les activités liées au fondoir de cet établissement qui servent à la fabrication du saindoux, ainsi que des activités liées à l’entreposage de produits congelés, ce qui permettra le maintien de 70 emplois.

Le désossage de fesses de porc sera désormais effectué dans les établissements où se déroulent des activités d’abattage et de découpe, ce qui augmentera l’efficacité des opérations et réduira considérablement les coûts, tant sur le plan des frais fixes que du transport.

Les usines qui effectuent de l’abattage et de la découpe (Saint-Esprit, Yamachiche et Vallée-Jonction) sont notamment plus proches géographiquement des établissements de surtransformation qu’elles doivent alimenter en matière première.


À lire aussi :
Olymel et Groupe Robitaille investissent 80 M$


Outre les activités du fondoir qui sont maintenues, Olymel examine présentement diverses options pour trouver une nouvelle vocation à cette usine, lui permettant de répondre à d’autres besoins de l’entreprise.

« Cette décision difficile s’est imposée après une analyse approfondie des coûts de transformation et de la nécessité de rendre l’ensemble de nos opérations plus efficaces et rentables. Tout sera mis en oeuvre pour faciliter la transition des employés affectés vers un autre emploi ou leur relocalisation au sein d'un autre établissement chez Olymel. » 
- Réjean Nadeau, président directeur général d’Olymel.

Les employés affectés au désossage et aux activités connexes dans cette usine bénéficient d’un préavis de longue durée compte tenu du fait que les activités devraient se poursuivre jusqu’en septembre 2017.

Un plan de relocalisation dans d’autres établissements d’Olymel situés dans un rayon de 70 kilomètres de Saint-Hyacinthe a été élaboré. L’entreprise dispose d’usines de transformation alimentaire importantes, notamment à Drummondville, Sainte-Rosalie, Saint-Damase et Saint-Jean-Baptiste et d’établissements offrant d’autres types d’activités à Saint-Bruno, Boucherville et Saint-Valérien.

Source : Olymel

Portrait de La rédaction

0 Commentaires