Alberta : au pays du bœuf et de l’irrigation

par Bruno Langlois

« On veut pas le sawoère, on veut le woèère! » Vous vous rappelez cette phrase d’Yvon Deschamps? C’est ce que se disaient probablement les 56 participants au voyage d’études en production bovine, qui a eu lieu du 18 au 23 juillet 2017 dans la région de Lethbridge, à un peu plus de 200 km au sud de Calgary.

Album photos

Organisé par Merck Santé Animale pour les propriétaires et opérateurs de parcs d’engraissement québécois, le voyage avait pour objectif, entre autres, d’aller constater de visu certaines améliorations d’infrastructures apportées aux parcs d’engraissement albertains au cours des trois à quatre dernières années, ainsi que différentes stratégies d’opération et de mise en marché en période de grande volatilité des prix.


À lire aussi :
Chanceux? Oui. Capables de saisir une occasion? Peut-être...


Au menu des visites bien réparties tout au long du séjour : une installation récente permettant de « floconner » les grains, plusieurs nouveaux bâtiments destinés à la manipulation des animaux, des rénovations d’enclos, des systèmes Grow Safe servant à mesurer en temps réel les consommations individuelles des bouvillons et certains équipements et logiciels destinés à augmenter la précision de l’alimentation.

Tout ça, dans un environnement où les grandes cultures ne semblent possibles, dans cette partie de l’Alberta, qu’avec l’aide des fameux « pivots » d’irrigation.

Au-delà des équipements, ce sont les échanges, que ce soit avec les hôtes ou encore entre participants, qui enrichissent le plus ce genre de voyage. Et celui-ci n’a pas échappé à la règle. Les producteurs bovins sont capables de se mettre en mode relax quand ils en ont la chance mais, avant tout, ils désirent voir, entendre et surtout valider des informations de tous genres.

Au terme du périple, tous ont pu constater que les vraies améliorations résident souvent dans les détails et dans la qualité d’exécution. Pas simplement dans les équipements et infrastructures. En fait, il n’y a jamais de petites économies et jamais de petits gains.

Portrait de Bruno Langlois

QUI EST BRUNO LANGLOIS
Agronome et passionné de production bovine, Bruno détient une solide expérience de plus de trente-cinq ans en productions animales. Il est conseiller spécialisé en production bovine à La Coop fédérée.

bruno.langlois@lacoop.coop

0 Commentaires