Prix des terres agricoles, facteurs d'influence

par Affaires économiques

Comme dans la plupart des marchés, la valeur de vente d’une terre correspond à l’équilibre entre les acheteurs et les vendeurs à une période déterminée. Mais les terres agricoles possèdent certaines caractéristiques qui en font un marché unique. Voici ses facteurs d’influence.

  • La terre est un actif non liquide et les transactions sont rares. C’est à l’inverse des produits agricoles – le maïs et le soya par exemple – qui peuvent être achetés ou vendus presque en tout temps, à des prix parfois très volatils.
  • La bonne performance globale du secteur agricole influence fortement le marché. En raison des prix élevés des grains, ces dernières années, le prix des terres a été propulsé à la hausse.
  • La baisse des taux d’intérêt est un autre facteur qui crée de la pression sur le marché des terres.
  • Le revenu net agricole, lui-même influencé par une multitude d’éléments, aura à terme des conséquences sur la valeur des terres, à la hausse ou à la baisse selon la tendance du revenu.
  • Le caractère local du marché des terres – la terre ne peut pas bouger – est un autre élément qui le rend unique. Le potentiel de rendement, la proximité du réseau de transport, le niveau local de l’offre et de la demande sont autant de facteurs qui influencent le prix à l’échelle régionale.
  • La proximité d’une zone urbaine peut mettre de la pression sur les prix, surtout dans l’espoir d’un éventuel changement de zonage.
  • Le rendement de l’investissement dans les terres (revenus et gains de capitaux), comparable à celui d’investissements différents comme le marché boursier ou d’autres secteurs immobiliers, aura un effet sur le prix des terres.

Pour voir l'article complet, voir l'édition de février 2014 du Coopérateur, à la page 22  : www.cooperateur.coop/fr/magazine

 

                           

0 Commentaires