L'OPEP du sirop d'érable, dit The Economist

par Affaires économiques
Français

L’hebdomadaire londonien The Economist s’est intéressé au secteur acéricole québécois.

En effet, le secteur a fait l'objet d'un récent article intitulé « A sticky situation », que l’on pourrait traduire par « Une situation délicate (ou complexe) ».

Qualifiant la Belle province « d’Arabie Saoudite » du sirop d’érable, The Economist se montre toutefois soucieux de l’avenir à long terme de notre secteur acéricole.

                           

Read More…

Qu'offre le Groupe Export agroalimentaire?

par Hélène Cossette
Français

Actuellement présidé par Martin Plante, directeur général de Citadelle, coopérative de producteurs de sirop d’érable, le Groupe Export Agroalimentaire Québec-Canada est devenu au fil des ans un partenaire incontournable pour les exportateurs agroalimentaires du Québec.

Read More…

Vos équipements maximisent-ils votre rentabilité?

par Service agroéconomie et développement numérique

Les équipements et machines sont une nécessité pour toute entreprise agricole. Mais encore faut-il savoir se doter de ceux qui correspondent le mieux aux travaux que l’on doit faire et, surtout, à son budget.

Prenons l’exemple d’un semoir. Il en existe une multitude, pour tout type de travaux et pour toutes les bourses. Certains semoirs de haute technologie peuvent coûter plus de 200 000 $.

Français

Read More…

Groupe Robitaille et Olymel : partenaires dans Lucyporc

par La rédaction
Français

Les directions de Groupe Robitaille et d’Olymel, s.e.c. annoncent la signature d’une entente de principe en vue de conclure un partenariat d’affaires dans Aliments Lucyporc, en Mauricie.

Aliments Lucyporc, entreprise d’abattage, de découpe et de transformation de porc, propriété du Groupe Robitaille, serait désormais détenue à parts égales par le Groupe Robitaille et Olymel par l’entremise d’un échange d’actions. Cette coentreprise poursuivrait ses opérations sous la raison sociale d’Aliments Lucyporc.

Portrait de La rédaction

Read More…

Valeur des terres dans le Midwest

par Affaires économiques
Français

La branche agricole de l’American Bankers Association tenait la semaine dernière à Kansas City sa conférence annuelle sur l’économie agroalimentaire.

L’événement rassemble des représentants de plusieurs centaines de petites institutions financières actives pour la plupart en milieu rural.

Leurs prêts étant majoritairement orientés vers les grandes cultures, on se doutera que l’excitation y était moindre qu’au cours des années précédentes.

                           

Read More…

Accord Japon-Australie : impact sur le bœuf

par Affaires économiques
Français

Le Japon est le plus important marché d’exportation pour le bœuf américain. Mais il est en perte de vitesse, concurrencé par le bœuf australien.

En effet, l’Australie bénéficie de son accord de libre-échange conclu avec le Japon et qui est entré en vigueur cette année.

Grâce à cet accord, le bœuf australien bénéficie d’une réduction de 8 % des droits de douane comparativement au bœuf américain.

                           

Read More…

Boom de l'aquaculture

par Affaires économiques
Français

Photo : Pierre Cadoret

L’engouement pour les poissons, crevettes et autres mollusques ne se dément pas.

La plus importante source de protéines animales dans le monde poursuit sur sa lancée.

C’est ainsi que la FAO prévoit que la production mondiale en aquaculture augmentera cette année de quelque 4 millions de tonnes, soit l’équivalent de l’augmentation prévue pour toutes les autres viandes combinées (bœuf, poulet, porc et mouton)!

                           

Read More…

PTP : impacts sur l'exportation

par Affaires économiques
Français

L’impact du PTP sur les produits de la gestion de l’offre sont bien connus : une perte de marché de 3,25% pour les produits laitiers, de 2,1% pour les poulets à griller et 2,3% pour les œufs de consommation.

Par contre, d’autres secteurs de production, axés sur les marchés d’exportation bénéficient d’accès supplémentaires sur les marchés, en particulier le lucratif marché du Japon.

                           

Read More…

Conclusion du PTP

par Vincent Cloutier
Français

Les ministres des 12 pays qui participent aux négociations du PTP sont parvenus à une entente. 

Le gouvernement canadien a accordé des accès supplémentaires dans les secteurs sous gestion de l’offre. Ces concessions atteignent 3,25% du marché pour le secteur laitier, et entre 1,5% et 2,3% pour chacun des secteurs de production avicole, applicables sur une période de cinq ans après la ratification du PTP, laquelle pourrait prendre encore deux ans.   

Portrait de Vincent Cloutier

QUI EST VINCENT CLOUTIER
Détenteur d’un baccalauréat en agronomie de l’Université Laval et d’une maîtrise en gestion agroalimentaire, Vincent a travaillé comme économiste principal à La Coop fédérée.

 

Read More…

Pages