Aller au contenu principal

Comment vivre plus longtemps? Pensez positif!

Qu’il s’agisse d’un régime alimentaire sain ou d’un mode de vie actif, certaines astuces permettant d’accroître la longévité ne sont pas un secret. Il existe aussi une technique simple qui ne coûte rien et que l’on peut pratiquer n’importe où : être optimiste. 

En effet, il y aurait de réels avantages à voir le bon côté des choses. Dans une étude réalisée en 2019 par la Faculté de médecine de l’Université de Boston, les chercheurs ont découvert que les personnes optimistes vivent, en moyenne, sept ans de plus que leurs amis plus pessimistes. Et elles sont plus susceptibles d’atteindre une « longévité exceptionnelle », c’est-à-dire de vivre jusqu’à 85 ans ou plus. 

L’étude a porté sur 69 744 femmes et 1 429 hommes. Ces deux groupes ont été interrogés pour évaluer leur niveau d’optimisme, leur état de santé général et leur mode de vie. Les conclusions des chercheurs tiennent également compte de l’âge, des facteurs démographiques (tels que le niveau d’éducation), des maladies chroniques, de la dépression et des habitudes de santé (comme la consommation d’alcool, l’exercice physique et le régime alimentaire). 

Toujours selon les chercheurs, l’étude présente un grand intérêt pour la santé publique, car elle indique que l’optimisme est l’un des atouts psychosociaux susceptibles de prolonger la durée de vie humaine. Et que l’optimisme peut être modifié à l’aide de techniques ou de thérapies relativement simples. Cela dit, on ne sait pas exactement comment l’optimisme contribue à stimuler la longévité. Mais quelques théories expliquent que cela pourrait être dû au fait que les personnes positives sont capables de mieux réguler leurs émotions et leur comportement ou qu’elles ont des habitudes plus saines. 

En outre, la positivité n’est pas seulement bénéfique pour la durée de vie : elle peut aussi aider à dormir, a-t-on noté. Cela peut s’expliquer par le fait que les personnes positives cherchent généralement des réponses aux problèmes, plutôt que de se tracasser, ce qui perturbe le sommeil. On recommande notamment d’arrêter d’écouter notre « critique intérieur » et de nous concentrer sur nos réussites, ce qui pourrait aider à recâbler notre cerveau.  

Comment être plus positif? L’étude cite, entre autres bonnes options : se concentrer sur les relations sociales, pratiquer la méditation de la gratitude et se fixer des objectifs réalisables. Rechercher les aspects positifs des situations négatives peut également aider. 

(Source : Express)