Aller au contenu principal

Comment bien vivre à deux avec nos différences

« Notre enfance, notre personnalité, notre tempérament, nos réactions émotives ont un effet sur notre couple », note François St Père, psychologue spécialisé en thérapie de couple et auteur du livre Amoureux et heureux malgré nos différences, écrit en collaboration avec France Duval.

Vivre à deux n’est pas toujours simple, surtout lorsque nos différences causent des conflits. Comment composer avec nos contrastes et faire preuve de souplesse? Comment vivre une relation harmonieuse et stable?

« Nous sommes régis par notre tempérament et notre intelligence, qui sont des facteurs hérités à la naissance, dit le psychologue. La personnalité est cristallisée à 30 ans. Il faut donc être réaliste quand on demande des changements à notre partenaire. Les gens ne tiennent pas compte de la personnalité, du tempérament et de l’attachement, qui influencent notre vie, mais qu’on ne peut pas modifier. Ce qui est fondamental, c’est d’avoir la connaissance de soi et de l’autre pour avoir des attentes réalistes. On va rarement se poser la question : mais qui est l’autre? Mes attentes sont-elles légitimes? Tellement de gens ont des attentes irréalistes envers leurs partenaires. Le tempérament, la persévérance, la concentration, l’humeur, les réactions, l’adaptabilité, ce sont des facteurs innés. Vous mettez 10 enfants autour d’une table avec un sac de bonbons, il y en a qui vont les manger jusqu’à se rendre malades, alors que d’autres ont la capacité de retarder l’assouvissement de leurs besoins. Ils sont moins impulsifs. Ce sont des caractéristiques qui changent très peu au cours de notre vie. » 

« Nous sommes tous exposés aux différences individuelles. Ça fait partie de la vie de couple. Au fil du temps, on sera irrité par le comportement de l’autre, ce qui crée des conflits. Mais il faut apprendre à composer avec ces différences de manière constructive, apprendre à nommer les réactions émotionnelles qu’on éprouve quand notre partenaire prononce des paroles blessantes. Car les conflits et interactions négatives qui se répètent vont user les gens et leurs relations. Ce qu’il y a de plus essentiel dans la vie, c’est la relation qu’on entretient avec les autres. C’est ce qui procure le plus de bonheur. Le couple, c’est la relation la plus étroite qu’on peut développer. On se sent apprécié, important. On sait que l’autre personne sera avec nous dans les moments difficiles et qu’elle va contribuer à notre épanouissement. La grande majorité des gens aspirent à cette forme de relation, mais ils sont très exigeants et ne sont pas prêts à faire des compromis et sacrifices. La vie à deux, c’est un heureux mélange de tolérance, d’acceptation et de petits changements, dans un équilibre qui est fragile. Lorsque les gens y arrivent, ils se déclarent relativement heureux et satisfaits. »

(Source : La Presse)