Seigneurie : une journée champêtre pour ses 75 ans

par La rédaction

Dans le cadre de sa Journée champêtre, La Coop Seigneurie a accueilli ses membres, clients et employés, le 10 juillet dernier, à La Ferme Riter de Saint-Sylvestre de Lotbinière, pour souligner ses 75 ans d’histoire.

Ce sont plus de 800 participants, producteurs agricoles, membres urbains, familles, enfants et amis, qui se sont réunis pour manifester leur sentiment d’appartenance envers la coopérative.

Au programme : brunch, compétitions agricoles, jeux gonflables, service de consommation au profit de la Relève Lotbinière Sud et visite de la ferme.

« Comme le dit si bien le slogan de la coopérative cette année, elle est au cœur de la réussite de la région depuis 75 ans, déclare Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée. Sa réussite, depuis toutes ces années, fait d’elle une coopérative fortement appréciée, solide et fiable pour ses membres et ses clients. »

Lors de la première assemblée générale annuelle en 1941, la coopérative présentait un profit net de 359,65 $ et décrétait une ristourne de 48,86 $. Aujourd’hui, avec près de 21 millions $ versés en ristournes, la coopérative a diversifié ses segments d’affaires afin de répondre aux besoins évolutifs de ses membres, en demeurant un joueur de premier plan en productions animales et végétales, quincailleries, épicerie, dépanneur, essence et propane. « Il y a de quoi être fier d’être tous propriétaires de cette belle entreprise », mentionne François Vachon, le directeur général de la coopérative.

Dans le cadre de cet anniversaire, La Coop Seigneurie lance un concours Prix |Projet collectif d’une valeur de 20 000 $, en collaboration avec son partenaire BMR. Ce concours offre, aux territoires desservis par la coopérative, une contribution financière afin de réaliser un projet au profit de la collectivité. « Redonner à la communauté par le biais de ses membres pour les remercier de la confiance qu’ils nous accordent et consolider la force collective de notre réseau font partie de notre mission », conclut Marco Gagné, président de La Coop Seigneurie.

Portrait de La rédaction

0 Commentaires