De Ferme Guirola Inc. à Ferme La Brumeuse Inc.

par CRÉA Bas-Saint-Laurent

La Ferme Guirola inc., de Saint-André-de-Kamouraska, est une entreprise laitière de 90 kilos. Dès l’âge de 15 ans, le jeune Guy Lapointe est engagé à temps plein dans les activités de la ferme. Il conseille même à son père d’acquérir la ferme voisine pour consolider les acquis. L’agriculture est tatouée sur son cœur. Tout au long de sa vie, il gère sa ferme pour qu’elle soit transférable et qu’il puisse vivre une retraite convenable. Il savait qu’il allait transférer son entreprise un jour, mais il ne savait pas QUAND et À QUI. En mars 2014, Julie Anctil et Jessy Gagnon prennent le relais.

Qui sont-ils? Ce qui les a motivés?

Jessy Gagnon et Julie Anctil se sont rencontrés à l’ITA de La Pocatière. Bien que ni l’un ni l’autre ne soit issu du milieu agricole, ils ont tout de même été initiés à l’agriculture par leurs parents. À 12 ans, Jessy ramassait des roches chez des producteurs de pommes de terre du Nouveau-Brunswick, où sa mère travaillait. Quant à Julie, elle accompagnait son père, technicien forestier, quand il se rendait chez les producteurs agricoles pour son travail. « J’ai toujours voulu aller étudier à l’ITA », dit-elle.

« Pour nous deux, c’était notre ambition d’avoir notre entreprise », ajoute la jeune femme. Ensemble, ils ont visité plusieurs fermes afin de savoir ce qu’ils voulaient vraiment.

De son côté, le cédant Guy Lapointe dit : « J’ai été tellement heureux dans ma profession que je voulais la partager avec d’autres. Je n’étais pas certain de réussir, mais j’étais prêt à y mettre les efforts. »

Leur cheminement…

Un transfert, qu’il soit familial ou non, se planifie une étape à la fois. Tout comme lors de la vente d’une maison, la première étape consiste à clarifier les besoins du propriétaire. Avant même de connaître l’identité de sa relève, M. Lapointe a précisé certaines conditions qu’il trouvait importantes à considérer. Plusieurs professionnels ont été mis à contribution.

La rencontre entre le couple Lapointe et la relève

Les cédants ont tout de suite vu que le couple était compétent, déterminé, et qu’il travaillait bien. L’intégration a débuté au printemps 2013, par l’embauche de Jessy. Les objectifs ont été précisés. Un plan d’apprentissage a été établi. L’engagement de la relève, tout comme l’ouverture et la capacité de délégation de M. Lapointe, ont créé rapidement un climat de confiance. En septembre 2013, la décision de reprendre et de transférer a été prise à l’unanimité.

Malgré qu’ils soient rassurés sur les intentions des cédants, Jessy et Julie avaient une certaine crainte : est-ce que ce sera abordable financièrement?

Ils ont alors rédigé un plan d’affaires avec l’équipe multidisciplinaire. Ils étaient admissibles à la prime à l’établissement de La Financière agricole du Québec (FADQ), aux programmes du Centre local de développement (CLD) ainsi qu’au prêt de quota de la Fédération des producteurs de lait du Québec. Guy Lapointe a accepté un solde de prix de vente garanti par la FADQ. En juillet, la relève déménageait à la ferme tandis que Guy Lapointe et son épouse, Carole, conservèrent leur maison.

Ce qu’ils en disent…

Au bout du compte, même si le processus crée un stress, il s’est déroulé dans la complémentarité, la confiance et la complicité, grâce à l’engagement total de chacun. « Transférer me rend plus heureux que démanteler », conclut M. Lapointe. Il continue d’être actif auprès d’organismes de son milieu et de faire la transition avec la relève au besoin. Ce qui est fort apprécié.

Quoi faire et avec qui

  • Clarification du projet des cédants, changements anticipés, gestion de l’équipe multidisciplinaire (CRÉA);
  • Diagnostic de l’entreprise (conseiller en gestion);
  • Scénario de liquidation ou scénario de transfert (analyse fiscale)
  • Évaluation des besoins personnels en fonction des objectifs familiaux et de couple (planificateur financier);
  • Détermination des conditions de viabilité de la ferme (quel spécialiste?);
  • Identification des scénarios (idéaux, acceptables et limites), tant sur le plan organisationnel, humain que financier et fiscal (équipe multidisciplinaire).

 

Portrait de CRÉA Bas-Saint-Laurent

Mission des CRÉA : Accompagner et conseiller les entreprises agricoles dans leur processus de transfert et dans toute autre étape stratégique liée au développement et à la pérennité de leur entreprise.

Antonine Rodrigue, directrice et conseillère accréditée en transfert
creabsl.antonine@upa.qc.ca

Julie Pelletier, conseillère accréditée en transfert
creabs.julie@upa.qc.ca

0 Commentaires