Ferme G. J. Forget : cultures pour consommation humaine

par Étienne Gosselin
Français

Photo : Gilles Forget porte un œil acéré sur ses pratiques et ses coûts de production.

Appliquer des recettes toutes faites? Les Forget préfèrent tout remettre en question en perfectionnant leurs façons de cultiver le soya, le maïs, le blé, le haricot et le pois de conserverie, cinq cultures… pour l’alimentation humaine!

Portrait de Étienne Gosselin

QUI EST ÉTIENNE GOSSELIN
Étienne collabore au Coopérateur depuis 2007. Agronome et détenteur d’une maîtrise en économie rurale, il œuvre comme pigiste dans la presse écrite et électronique. Il habite Stanbridge East, dans les Cantons-de-l’Est.

Read More…

Blé: l'avantage des régulateurs de croissance

par Lyne Beaumont
Français

Les régulateurs de croissance, ou raccourcisseurs de paille, peuvent faire partie d’un programme de régie intensive ou être utilisés pour diminuer les risques de verse. Ils pourraient bien être un outil de plus pour rentabiliser la culture du blé!

La verse du blé peut coûter cher. Les pertes qui y sont liées sont de l’ordre de 7 à 35 % du rendement.

Portrait de Lyne Beaumont

QUI EST LYNE BEAUMONT
Membre de l'Ordre des agronomes du Québec, Lyne est conseillère Semences Elite à La Coop fédérée.

lyne.beaumont@lacoop.coop

Read More…

Ferme Caribou: la performance au meilleur coût

par La rédaction
Français

Texte de Chantal St-André et Laurence Asselin, agronomes, expertes-conseils, La Coop Profid’Or

À la ferme Caribou, on vise l’efficacité. L’objectif est d’être le plus rentable possible, en misant sur des produits de qualité, tant à l’étable qu’aux champs, et dans le meilleur environnement qui soit pour les animaux et les gens qui y travaillent.

Portrait de La rédaction

Read More…

Perspectives agricoles du USDA: faits saillants

par Affaires économiques
Français

Crédit photo : Ricardo Reitmeyer | 123rf 

                           

Read More…

Météo et impacts économiques

par Affaires économiques
Français

Crédit photo : Pixabay

Les conditions météorologiques continuent d’influer sur les rendements et les perspectives de prix des cultures.

Selon une nouvelle étude de l’institut allemand Postdam (institut pour la recherche sur les impacts du climat), « les pertes économiques mondiales dans la production de trois grandes cultures (blé, maïs, orge) attribuées aux changements climatiques sont estimées à environ 5 milliards $US par an ».

                           

Read More…