Purdel : 90 ans de passion, 90 ans de coopération

par La rédaction

C’est sous ce thème 90 ans de passion, 90 ans de coopération que La Coop Purdel souffle, en 2018, 90 chandelles relatant les hauts et les bas de son histoire bas-laurentienne.

Le 9 juillet 1928, 32 producteurs unissaient leurs forces en créant la Société coopérative agricole de Sainte-Cécile-du-Bic afin de se donner des moyens communs pour développer leur agriculture soit pour l’achat d’intrants ou pour la transformation et la vente de produits transformés. Rappelons qu’à ce moment, Oscar Parent présidait la coopérative qui comptait un chiffre d’affaires de 1205 $, des dépenses de 1089 $ et qui dégageait un excédent de 116 $.

Au fil des années, les activités de La Coop Purdel se sont développées par l’achat d’entreprises privées en transformation de fromage. Toutefois, rien n’était facile à l’époque puisqu’il régnait une certaine discorde entre les membres de la coopérative et les membres de l’UCC (l’ancêtre de l’Union des producteurs agricoles). Il faudra attendre la reprise économique et l’arrivée de la Deuxième Guerre mondiale afin de connaître une relance historique des activités et une demande pour les produits agricoles dédiés à l’exportation.

À la fin des années 1950, le chiffre d’affaires en transformation de produits laitiers atteint presque 50 % des ventes totales de La Coop. Mais l’agriculture de base des membres sociétaires demeure précaire pour la région, comparativement au reste de la province.

C’est à partir des années 1960 que la coopérative sort de son cadre paroissial et devient régionale par de nombreuses acquisitions, tant dans le secteur machinerie que dans le secteur laitier. Les fermes agricoles font également un grand virage en se modernisant, soit par la livraison de leur lait par citerne, par l’arrivée d’écureur d’étable et, un peu plus tard, par la livraison de moulées en vrac.

Toutes ces modernisations amènent la coopérative à se spécialiser vers l’alimentation et la vente d’intrants à la ferme et, bien entendu, à embaucher des représentants aux ventes. Cette dernière désire alors se développer davantage et commence ses investissements dans le lait nature par une première acquisition qui porte le nom Laiterie Pasteur de Rimouski. Le 7 juin 1983, La Coop change une fois de plus son nom pour Purdel, coopérative agroalimentaire.

Dans les années 1970, dans le but de répondre aux attentes et besoins grandissants des membres, La Coop investit également dans une meunerie, un centre de grains et une usine d’engrais minéraux. Avec la compétition très forte dans la mise en marché du lait et la prise en charge de la distribution par la fédération des producteurs de lait du Québec, on voit apparaître le regroupement des activités laitières avec cinq coopératives dans une entité nommée Groupe Lactel. Par contre, c’est la mise en commun des activités du lait nature des coopératives Purdel et Agropur qui donnera naissance à l’entreprise Natrel.

La suite des événements mènera malheureusement à la cessation des activités de Groupe Lactel et, après une mésentente entre actionnaires, Purdel procédera à la disposition de son placement détenu dans Natrel.

Entre temps, la coopérative entame une planification stratégique avec ses membres et gestionnaires dans le but de réorienter sa mission et sa vision. Elle en arrive à la conclusion de revenir à sa mission première, soit l’approvisionnement et le développement à la ferme par l’alimentation, les cultures, la machinerie, le pétrole, les quincailleries, le développement porcin et avicole.

C’est en 2007 que la dénomination La Coop Purdel fut adoptée. La relation avec les membres et les employés faisait déjà partie des priorités du conseil d’administration sans oublier l’équipe de gestionnaires. Des moyens de communication furent mis en place afin que tous aient un maximum d’informations sur la coopérative. Depuis ce temps, tous les secteurs se sont développés selon les occasions et les besoins des clients, qu’ils soient membres ou non membres.

Aujourd’hui, La Coop Purdel compte 5546 membres sociétaires et auxiliaires et 168 membres juniors. Avec près de 200 employés, la coopérative génère un chiffre d’affaires avoisinant les 100 millions de dollars annuellement.

Portrait de La rédaction

0 Commentaires