Faire la tournée des luzernières au printemps

par Cultures

Ont-elles bien survécu à l’hiver? Sinon, il faut agir pour s’assurer un approvisionnement en fourrages.

Les indices de mortalité

Les plants s’arrachent en se détachant du collet. Les racines dégagent une odeur de pourriture, sont flasques ou s’effritent. Les bourgeons sont bruns et il y a absence de pousse verte. Si la population est insuffisante, réensemencer!

Ressemer de la luzerne dans une luzernière est déconseillé.

Souvent, des plants de luzerne, existants ou morts, empêchent les nouvelles semences de pousser. C’est l’allélopathie.


À lire : Vos luzernières ont-elles survécu?


Quoi semer?

Luzernières partiellement détruites ou de dernière année : trèfle (réduit l’allélopathie), ou raygrass (rapidité d’établissement et excellent rendement).

Champ entièrement endommagé : détruire avec un herbicide (glyphosate) et ressemer.

  • 1re option : ensilage de maïs (si possible de l’entreposer).
  • 2e : protéo-mix et sorgho (bons fourrages).
  • 3e : soya d’ensilage (rendement élevé de matière sèche riche en protéine.
  • 4e : combinaison de céréales d’automne et de céréales de printemps semées au printemps.

0 Commentaires