Trois actions pour protéger l'environnement

par La rédaction

Crédit photo : Étienne Gosselin

Il existe des moyens simples pour protéger les insectes pollinisateurs et la qualité des cours d’eau. Le réseau La Coop vous propose trois actions faciles que vous pouvez mettre en pratique immédiatement dans votre entreprise.

Beeconnected

Une des façons efficaces de protéger les abeilles est de savoir où sont situées leurs ruches afin de diminuer les impacts des activités agricoles à proximité.

Beeconnected est une application gratuite pour téléphone intelligent disponible en français qui permet aux apiculteurs, agriculteurs et entreprises de travaux à forfait de partager des informations sur la localisation des ruches.

Elle permet également d’aviser un apiculteur des activités de protection des cultures qui sont à risque à proximité de ses abeilles.

Pour que cette application soit efficace, il faut que le plus grand nombre de producteurs agricoles l’utilise et que ces derniers échangent ces informations entre eux.

C’est en partageant ces données que l’on peut favoriser une cohabitation plus harmonieuse entre les activités agricoles sur le terrain.

Vous pouvez télécharger Beeconnected à partir de l’App Store d’Apple et Google play. Pour en connaitre davantage sur cet outil, consultez le site www.beeconnected.ca.

AgriRÉCUP

L’utilisation de pesticides et de semences traitées doit se faire de façon sécuritaire. Il en est de même pour la disposition des contenants de pesticides vides, des sacs de semences et des pesticides périmés.

Avant de rapporter vos contenants de pesticides, vous devez rincer les contenants vides, retirer les bouchons et les livrets d’instruction. Rapportez vos contenants lavés dans un des points de collecte au Québec. Pour connaitre le point de collecte le plus près de chez vous, cliquez sur le lien suivant .

Pour connaitre la procédure de rinçage sécuritaire des contenants vides, cliquez sur le lien suivant.

Des bandes riveraines pour protéger les eaux de surface

Le respect des bandes riveraines pour protéger la qualité des cours d’eau qui ceinturent les parcelles en culture est une mesure efficace pour en prévenir la contamination par le ruissellement de différents produits.


À lire aussi :
Opération bandes riveraines


Voici un petit rappel du Règlement sur les exploitations agricoles (REA) concernant les bandes riveraines.

À moins que votre municipalité ait adopté un règlement pour définir les bandes riveraines sur son territoire, il est interdit d’épandre des matières fertilisantes à l’intérieur d’une bande de trois mètres d’un cours d'eau, un lac, un marécage d'une superficie minimale de 10 000 m2 ou dans un étang. Il faut respecter une bande d’un mètre quand il s’agit d’un fossé.

Bien que l’obligation de respecter des bandes riveraines au Québec date de 2005, il faut convenir qu’il reste encore un peu de travail à faire pour protéger nos cours d’eau adéquatement.

Les producteurs ne devraient pas hésiter à faire appel aux experts-conseils du réseau La Coop pour obtenir de l’aide et des conseils sur le respect et l’aménagement d’une bande riveraine dans leurs champs, de même que pour vous aider à améliorer vos pratiques agricoles.

C’est par de petits gestes individuels que l’on contribue à mieux protéger collectivement notre environnement.

Portrait de La rédaction

0 Commentaires