Lait industriel: ajustement des prix de soutien

par Affaires économiques

Crédit photo : 123RF

La chute des prix internationaux des produits laitiers et l’importation des protéines laitières en provenance des États-Unis, qui affectent actuellement le secteur laitier canadien, exercent de fait une pression baissière sur les revenus des producteurs. Dans ce contexte, la Commission canadienne du lait (CCL) a annoncé, le 15 juillet, une augmentation du prix de soutien pour le beurre et le lait écrémé en poudre dès le 1er septembre. Un premier ajustement a eu lieu en février dernier.

Ces augmentations, selon le président de la Commission, Alistair Johnston, sont destinés à « rectifier » une réduction significative des revenus des producteurs de lait.


À lire aussi :
Reprise des prix du lait en 2016?


Selon la CCL, les producteurs du Canada pourront s’attendre à une augmentation d’environ 2,76 % de leur chiffre d’affaires global des ventes de lait industriel.

Précisons que les prix de soutien sont les prix auxquels la CCL achète et vend le beurre et la poudre de lait écrémé dans le cadre de ses Programmes intérieurs de saisonnalité. Ces programmes ont pour but d’équilibrer les variations saisonnières de la demande sur le marché intérieur.

Bien que ces prix soient utilisés comme points de référence dans le prix du lait industriel par les organisations de commercialisation au niveau des provinces, les prix que les producteurs reçoivent pour le lait sont élaborés dans un processus séparé.

Aussi, la marge que reçoivent les transformateurs pour le beurre et la poudre de lait écrémé qu’ils vendent à la CCL, dans le cadre de ces programmes, demeurera inchangée. Les frais de possession recueillis par la CCL pour acquitter les frais d’entreposage des stocks normaux de beurre ne changeront pas non plus, selon la CCl.

 

                           

0 Commentaires