Fermes familiales de grande taille plus rentables

par Affaires économiques

Le paysage agricole aux États-Unis est encore largement dominé par des fermes dites familiales, mais dont la taille varie grandement.

En effet, 90 % des fermes américaines sont de type familial, étant gérées par une même famille depuis plusieurs générations.

Le département d’agriculture américain définit les fermes de petite taille comme étant des exploitations ayant des revenus bruts de moins de 350 000 $, alors que les fermes de grande taille génèrent des revenus bruts d’un million de dollars et plus.

Rappelons que les trois quarts des fermes de grande taille, aux États-Unis, se spécialisent en production laitière et en grandes cultures, alors que les fermes de petite taille produisent la moitié de la volaille, en forte coordination verticale avec les autres maillons de la chaîne.

Les petites exploitations agricoles aux États-Unis sont plus susceptibles d’avoir une marge de profit dans la zone rouge, indiquant un risque plus élevé de tensions financières.

Parmi les fermes de petite taille, 64 % en moyenne étaient dans la zone rouge en 2014, avec une marge de profit de moins de 10 %. La proportion des fermes de petite taille rentables était de 22 %, avec une marge de profit à faible risque de plus de 25 %. Par contre, la majorité des moyennes et grandes fermes exploitées sont en dehors de la zone rouge. La même année, 37 % des fermes de taille moyenne et 47 % des exploitations de grande taille avaient une marge supérieure à 25 %.

Ainsi, la conjoncture a beau évoluer d’une année à l’autre, certaines règles de base demeurent.

Principalement dans le secteur animal, l’absence de politique agricole structurante alimente la roue de la consolidation chez nos voisins du Sud.

                           

0 Commentaires