Acquisition de Whole Foods par Amazon, quel impact?

par Affaires économiques

Le 16 juin dernier, Amazon annonçait l’acquisition de Whole Foods Market, entreprise américaine qui se spécialise dans la distribution des produits biologiques, pour un montant de 13,7 milliards $US. La nouvelle a provoqué de nombreuses réactions dans les marchés de la vente au détail et de la distribution alimentaire.

Selon la firme Moody, cette transaction devrait accélérer la consolidation dans le marché de l’épicerie. Déjà, les actions de Wal-Mart ont chuté de 5 % tandis que celles d’Amazon augmentaient de 3 %. Un signe que les marchés s’inquiètent de voir cette entreprise de commerce électronique réduire les prix, compte tenu de sa capacité financière et de sa volonté de se positionner dans le marché de l’alimentation. De nombreux experts anticipent une pression sur les marges des détaillants.

Pour Rabobank, cette acquisition s’aligne sur l’objectif d’Amazon de devenir le détaillant d’épicerie le plus important d’ici 2025. Elle lui permettra d’aller chercher une part importante du marché prémium, occupé par Wal-Mart et Kroger aux États-Unis.

La plateforme Whole Foods Market offre à Amazon un certain nombre d’éléments clés manquants, dont des décennies d’expérience dans la vente de nourriture, une présence physique plus proche du consommateur et une marque privée réussie.


À lire aussi
Fertilisations: la consolidation se poursuit


Cette transaction est une réponse d’Amazon aux clients qui recherchent une combinaison d’options d’achat en ligne et en magasin. Ainsi, le géant du commerce électronique s’adapte aux comportements d’achats des différents profils de consommateurs, que ce soit les milléniaux, ou encore la génération des baby-boomers plus sensibles aux produits avec des attributs de santé, qualité, traçabilité, etc.

En clair, Amazon est en train de miser sur le consommateur d’aujourd’hui et de demain. Si pour certains, sa stratégie est d’offrir une expérience client de pointe au consommateur centré sur l’usage de la technologie, d’autres anticipent un bouleversement dans la distribution alimentaire.

De plus, l’expérience client d’Amazon et l’analyse de l’intelligence des données lui offriront un avantage concurrentiel dans sa connaissance des besoins précis des consommateurs.


À lire aussi
Perspectives agricoles du USDA : faits saillants


Dans ce contexte d’affaires en pleine évolution, où la technologie et les besoins du consommateur seront de plus en plus au centre des modèles d’affaires des détaillants, tous les maillons de la chaine d’approvisionnement alimentaire y compris les entrepreneurs agricoles devront s’adapter, et rapidement.

 

                           

0 Commentaires