Quelle dose d’azote est optimale dans le maïs?

par Ariane Laurin

Le 7 février dernier, 470 personnes ont assisté à la 10e édition du Rendez-vous végétal, événement majeur pour le secteur des productions végétales. Plusieurs sujets d’actualité ont été traités, dont les résultats d’une étude majeure quant aux applications d’azote pour la culture du maïs, présentés par Lucie Kablan, Ph. D, chercheuse à la Ferme de recherche de La Coop fédérée.

Les principales conclusions de l’étude : la dose économique optimale d’azote (DEO) est influencée par la date de semis, la texture du sol, la pluviométrie et, bien entendu, le potentiel de rendement. Les résultats de cette étude démontrent que lorsque le semis du maïs est fait avant la mi-mai, 100 % des sites ont une dose économique supérieure à 170 kg N/ha et cette DEO varie de 180 à 237 kg N/ha. Dans les sols à texture fine, une DEO de 205 kg N/ha peut être justifiée avec un intervalle de 180 à 237 kg N/ha. Dans les sols sableux et en présence d’une pluviométrie élevée, une dose économique de 213 kg N/ha peut être justifiée avec un intervalle de 201 à 225 kg N/ha.

Lorsque l’azote est fractionné en post levée (tel que le recommande l’industrie et l’APNC dans le 4 B, c’est-à-dire le Bon moment d’application) et en présence d’une pluviométrie élevée, la DEO est de 201 kg N/ha avec un intervalle de 180 à 225 kg N/ha. Lorsque l’on considère tous les facteurs confondus, la dose économique d’azote dans le maïs est de 195 kg N/ha dans les champs à haut potentiel de rendement. Cette dose est supérieure à la dose maximale recommandée par le CRAAQ.

En conclusion, la recommandation d’azote dans le maïs, au Québec, devrait considérer la date de semis, la texture du sol, la pluviométrie et le potentiel de rendement élevé des champs.

Rappelons que cette étude a été publiée dans la prestigieuse revue Agronomy Journal, de l’American Society of Agronomy. Un article, à ce sujet, a été publié dans le Coopérateur 

Portrait de Ariane Laurin

QUI EST ARIANE LAURIN

Ariane est conseillère marketing à la Division agricole de La Coop fédérée.

ariane.laurin@lacoop.coop

0 Commentaires