Pique-nique annuel à la Ferme de la Carpe

par La rédaction

Photo: Gérald Rousseau, propriétaire de la Ferme de la Carpe (crédit: Fédération de l'UPA Saguenay - Lac-Saint-Jean)

Le 4 août dernier, se tenait le Pique-nique annuel de la Fédération de l’UPA Saguenay – Lac-Saint-Jean, à la Ferme de la Carpe S.E.N.C., située à Saint-Stanislas, et membre de Nutrinor coopérative.

Plus de 110 personnes ont participé à cette rencontre. Le but de la journée étant principalement de réunir les producteurs de veaux d’embouches de la région et faire découvrir la ferme de la famille Rousseau. Des transports en autobus étaient offerts au courant de la journée pour visiter le site complet de la ferme.

Les participants ont pu découvrir et apprécier l’excellente gestion des pâturages de la famille Rousseau. À la ferme de la Carpe, qui compte jusqu’à 400 vaches de boucherie, avoir une structure (un terme largement employé par Gérald Rousseau quand il décrit son mode de gestion) dans les décisions, la gestion et l’opération d’une entreprise, représente une grande partie du succès.

Malgré le temps sec qui a été connu dans la région du Saguenay – Lac-Saint-Jean, le modèle de gestion de cette entreprise a permis de limiter les dégâts. La ferme totalise 790 hectares en culture, dont 470 sont en prairies et 320 en pâturage permanent. Également, une partie de la deuxième coupe des prairies est récoltée par les vaches. Chaque année, un total de 250 hectares de pâturage et prairie reçoivent une fertilisation azotée au printemps. Autre pratique intéressante de ces producteurs, de 40 à 80 hectares de prairie ou pâturage sont réensemencés annuellement avec un semoir Brillion, de type no-till.

Gilles Asselin, de Nutrinor coopérative, a présenté la repousse de six parcelles d’essai en prairie dont les traitements étaient soit une fertilisation azotée, soit un sursemis effectué à la volée ou avec un semoir no-till, ou une fertilisation et un sursemis. La différence était évidente pour les parcelles fertilisées.

Au plaisir de tous, la journée s’est terminée avec un souper et une belle soirée sur le site de la ferme.

 

Portrait de La rédaction

0 Commentaires