Mireille Bélanger, productrice laitière accomplie

par La rédaction

À 33 ans, Mireille Bélanger est une jeune femme proactive. Même si l’agriculture n’a pas toujours été son premier choix de carrière, elle a décidé, après plusieurs années de réflexion, de rejoindre son frère et ses parents dans l’entreprise familiale, la ferme Belstein, à Saint-Valère.

Ferme Belstein élève un troupeau de 130 têtes, dont 56 vaches en lactation, pour une production de 72 kg/jour. La famille Bélanger exploite également 280 ha (690 acres) de terre, en plus d’une érablière de 860 entailles. La ferme s’est dotée d’un robot de traite en 2013, ce qui a grandement influencé Mireille à revenir à la ferme.

Son parcours

Plus jeune, elle n’aspirait pas à travailler dans l’exploitation laitière, elle n’avait tout simplement pas l’étincelle nécessaire pour exercer ce métier.

À la fin de son secondaire, Mireille décide d’aller compléter un DEC en technique de diététique. À la fin de celui-ci, elle se trouve un emploi chez Lactantia en tant qu’opératrice de séparateur et pasteurisateur du lait, qu’elle occupe pendant 12 ans.


À lire aussi :
Ferme Caribou, la performance au meilleur coût


En mars 2015, après son deuxième congé de maternité, elle prend un congé sans solde afin d’aider son frère René à la ferme, puisque leur père souhaitait y réduire ses activités. Du même coup, c’est une occasion tout indiquée pour tenter à nouveau de pratiquer ce métier. Pas encore convaincue, elle retourne chez Lanctantia en novembre 2015, sans pour autant laisser de côté l’idée de retourner à la ferme.

C’est finalement le 1er mai 2016 que Mireille fait officiellement le saut, au grand bonheur de sa famille. Quelques mois plus tard, elle acquiert 30 % des parts de l’entreprise. La majorité de celle-ci (60 %) est détenue par René, tandis que ses parents en possèdent chacun 5 %. Leur retraite étant prévue pour l’an prochain, toute la place sera alors accordée à Mireille et René.

La jeune femme est aujourd’hui convaincue d’avoir fait le bon choix et affirme fièrement qu’elle se voit finir sa carrière à la Ferme Belstein.

Partage des tâches

Chacun a ses préférences. Mireille s’occupe davantage des tâches à la ferme : régie de troupeau, soins des veaux, etc. Elle se charge également d’une bonne partie de la paperasse. L’hiver, elle adore travailler à la transformation de produits acéricoles, ce qui rejoint ses compétences de nutritionniste.

René, de son côté, est passionné par les travaux aux champs. Il est en outre responsable de l’alimentation du troupeau et de l’entretien de la machinerie. Leur père effectue diverses réparations, entretien les terres et s’adonne à sa nouvelle passion, l’acériculture, tandis que leur mère effectue encore un peu de comptabilité. La famille Bélanger peut également compter sur leur nouvelle employée pour les appuyer dans leurs tâches quotidiennes.


À lire aussi :
Ferme Janiroby vise une sixième génération


Vision d’entreprise

Considérant l’important investissement fait en 2013, pour l’ajout du robot et les rénovations nécessaires, Mireille et René ne souhaitent pas agrandir le troupeau. Ils se concentrent plutôt à rentabiliser leurs acquis. Ayant tous deux de jeunes enfants, ils souhaitent profiter le plus possible de leur famille.

Dans ses temps libres, Mireille passe d’ailleurs énormément de temps avec ses enfants Kate, 5 ans, et Ryan, 3 ans. Elle est aussi capitaine de son équipe de hockey-bottine, sport qu’elle exerce depuis 14 ans. Enfin, elle a également été présidente des Jeunes ruraux pendant trois ans pour ensuite y occuper le poste de trésorière pendant deux ans.

Programme Action relève Coop

Ayant un frère qui y a déjà participé, ce dernier l’a fortement encouragé à s’y inscrire. Par ce programme, elle souhaite acquérir de nouvelles connaissances et se bâtir un bon réseau de contacts. On l’a dit : accomplie et proactive, cette Mireille!

Source : Vivaco

Portrait de La rédaction

0 Commentaires