Maladies foliaires : soyez à l'affût!

par Lyne Beaumont

Il est temps de réviser les programmes de protection pour les céréales d’automne et les céréales de printemps. Malgré le froid et la pluie, les céréales d’automne sont sur le point d’épier et on commence à voir apparaître des maladies foliaires.

Nous avons démontré, avec les travaux de la Ferme de recherche en productions végétales de La Coop fédérée, que l’utilisation des fongicides dans les céréales est une pratique rentable pour les producteurs.

Plusieurs programmes de protection peuvent être utilisés. Le dépistage est essentiel pour déterminer quelle est la solution adaptée à votre ferme.

Programme simple et efficace

Une application de fongicide au stade floraison :

  • contrôle les maladies foliaires homologuées
  • contrôle la fusariose de l’épi et la tache des glumes
  • diminue les toxines dans le grain
  • augmente le poids spécifique du grain
  • augmente le rendement des céréales

Les fongicides Prosaro et Caramba ont démontré une efficacité supérieure dans la répression de la fusariose et des maladies foliaires. La couverture de l’épi étant essentielle pour le contrôle de la fusariose, l’utilisation de buses adaptées à l’application de fongicides sur épis est requise.


À lire aussi :
Implantation des prairies et pâturages: nouvelle approche


Programme complet = deux applications

La meilleure protection contre les maladies est atteinte lorsqu’il y a deux applications par saison. Cette façon de faire permet de contrôler les maladies en début de saison et de cibler par la suite les maladies qui attaquent la feuille étendard et l’épi.

Première application : à partir de la fin du tallage jusqu’à la sortie de la feuille étendard (Zadoks 29-39)

Dès l’apparition des premiers symptômes de maladies. L’application d’un fongicide en mélange avec un herbicide est rarement rentable, l’application se faisant trop tôt par rapport à l’apparition des maladies foliaires.

Deuxième application : au moment de la floraison

Protéger les épis contre la fusariose de l’épi et contre la tache des glumes. Cette deuxième application permet également de contrôler les maladies foliaires apparaissant tardivement sur les plants.

Bien lire l’étiquette avant d’utiliser un produit de phytoprotection.

Portrait de Lyne Beaumont

QUI EST LYNE BEAUMONT
Membre de l'Ordre des agronomes du Québec, Lyne est conseillère Semences Elite à La Coop fédérée.

lyne.beaumont@lacoop.coop

0 Commentaires