L’agriculture numérique : créer de la valeur pour les producteurs

par Patrick Dupuis

Crédit photo : iStock

Les solutions en agriculture numérique de la Division agricole de La Coop fédérée révolutionneront son réseau, au profit des producteurs et de leurs coopératives. Entretien avec Hicham Bencharki, directeur Produits numériques et Innovation à la Division agricole de La Coop fédérée.

Coopérateur : À l’ère du numérique et des mégadonnées, les grandes entreprises agricoles, partout sur la planète, se regroupent et développent des outils technologiques novateurs et performants pour leurs membres et clients. La Coop fédérée se devait-elle d’emboîter le pas?

Hicham Bencharki : Oui. Dans son virage numérique, la Division agricole de La Coop fédérée s’est associée à une entreprise de la Silicon Valley pour lancer, à l’échelle pancanadienne, une solution en agriculture numérique qui permettra aux utilisateurs de l’ensemble de son réseau – producteurs agricoles, experts-conseils, coopératives, détaillants – de gagner en efficacité et en rentabilité.

Comment cette solution prendra-t-elle forme?

La solution en agriculture numérique dans le Secteur des productions végétales que propose La Coop fédérée s’appuie sur le pouvoir de numérisation des données à la ferme et sur l’avancée technologique d’aujourd’hui. Elle comprend quatre piliers : l’agronomie, la conformité, l’agriculture de précision et la puissance analytique.

Décrivez-nous chacun de ces piliers.

L’agronomie, c’est l’intégration des outils technologiques pour étayer l’intervention au champ de l’ensemble des intervenants, producteurs et conseillers agricoles. On parle des outils pour la planification de cultures, le suivi et le diagnostic au champ, la gestion d’échantillonnage et l’analyse de sol, le carnet de champ complet et, enfin, la gestion des recommandations effectuées tout au long de l’année dans une entreprise agricole.

La conformité consiste à répondre aux exigences réglementaires et professionnelles auxquelles producteurs, experts-conseils, coopératives et détaillants doivent se soumettre.

L’agriculture de précision d’aujourd’hui offre la possibilité aux intervenants, producteurs et conseillers, à l’aide de diverses technologies à la fine pointe, de gérer les champs en fonction de leur variabilité, d’importer et de traiter des données de leurs parcelles afin de prendre les meilleures décisions pour améliorer productivité et rentabilité.

Enfin, l’analyse des données permet de produire des tableaux de bord pour favoriser la prise de meilleures décisions grâce à des indicateurs de performance bien définis.

Les données, c’est le nerf de la guerre, n’est-ce pas?

En effet. Grâce à elles, on crée plus de valeur pour les producteurs. Analyses personnalisées et tableaux de bord poussés permettent de formuler des recommandations ciblées sur la réalité de chacun. Notre solution en agriculture numérique est dotée de fonctionnalités simples, flexibles et efficaces.

Quels en sont les avantages pour les producteurs?

Elle s’adapte et convient à toutes les entreprises agricoles, grandes ou petites. Aucune n’est laissée pour compte. La flexibilité, c’est notre force. Le producteur fera un gain de temps énorme. Toutes ses données utiles pour la ferme et les recommandations de son expert-conseil ou d’un autre professionnel, ainsi que les exigences de conformité, sont réunies au même endroit et accessibles en tout temps. Nous sommes à l’ère de l’infonuagique. Le producteur et son expert-conseil peuvent communiquer et échanger de l’information avec rapidité. Les observations au champ en cours d’année sont documentées, analysées et enregistrées, et elles justifient les traitements préconisés.

Le travail des experts-conseils s’affine aussi largement, n’est-ce pas?

À une époque, leurs nombreuses visites au champ pouvaient se résumer à prendre des notes d’observations et de diagnostics, des photos et, dans certains cas, à consulter des manuels ou des documents. Ce temps est révolu. Ils disposent d’applications mobiles accessibles via les appareils intelligents. Ces applications fonctionnent en mode déconnecté et permettent de réaliser plusieurs tâches, comme la gestion des analyses de sol, le dépistage ou suivi au champ. Nos applications sont reliées à une base de données intégrée comprenant, à titre d’exemple, l’identification de toutes les mauvaises herbes et leurs niveaux d’infestation. Le conseiller ou le producteur auront les informations au bout de leurs doigts. Le conseiller peut joindre des photos à ses observations, ainsi que son diagnostic et ses recommandations, puis partager et expédier le tout au producteur. L’inverse peut aussi se faire : un producteur pourrait réaliser sa propre observation et la transmettre à son conseiller, qui n’aurait qu’à synchroniser l’application au nom de son client et à confirmer les données. L’objectif, c’est de se différencier en prenant de meilleures décisions. Il existe aussi d’autres fonctionnalités pour aider le conseiller et le producteur à bien gérer la ferme et à prendre des décisions éclairées.

Pour les coopératives et détaillants, comment cette solution numérique prendra-t-elle forme?

Ils regrouperont les informations numériques en un seul endroit, produiront des analyses détaillées, miseront sur le transfert rapide de ces informations à leurs clients, optimiseront la fidélisation de ceux-ci et se distingueront par les meilleures offres de produits et services sur le marché. La solution d’affaires en agriculture numérique et les outils technologiques de la Division agricole soutiennent les besoins actuels et futurs des parties prenantes du réseau – producteurs, conseillers, coopératives et détaillants –, afin qu’ils gagnent en efficacité et en différenciation et maximisent les bénéfices pour 

Portrait de Patrick Dupuis

QUI EST PATRICK DUPUIS
Patrick est rédacteur en chef adjoint au magazine Coopérateur. Agronome diplômé de l’Université McGill, il possède également une formation en publicité et en développement durable. Il travaille au Coopérateur depuis plus de vingt ans.

patrick.dupuis@lacoop.coop

0 Commentaires