La Coop fédérée : tournée provinciale du chef de la direction

par Guylaine Gagnon

Gaétan Desroches, chef de la direction de La Coop fédérée, le 4 cotobre 2018 lors d'un dîner-conférence organisée par la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe dans le cadre de sa tournée provinciale.

Le 4 octobre dernier, Gaétan Desroches, chef de la direction, entreprenait une tournée du Québec pour faire connaître le projet de modernisation de La Coop fédérée. C’est donc à l’occasion d’un dîner-conférence, organisé par la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, qu’il a fait la première présentation de sa tournée.

M. Desroches y mentionne notamment que la modernisation du modèle d’affaire du réseau La Coop, entrepris en 2016 par La Coop fédérée et ses coopératives affiliées, s’effectue en deux phases :

  1. En consolidant les coopératives pour atteindre la masse critique nécessaire pour pouvoir faire des investissements stratégiques.
  2. En établissant un partenariat entre les coopératives et La Coop fédérée pour mettre en commun des actifs et être encore plus performants

Ce projet, dans son ensemble, vise à renforcer l’agilité commerciale des coopératives en région et de donner les moyens à La Coop fédérée de saisir les nouvelles occasions d’affaires partout en région et au Canada.

À ce sujet, « plusieurs nous demandent pourquoi La Coop fédérée fait toutes ces acquisitions à l’extérieur du Québec », a exprimé M. Desroches. La réponse est simple, a-t-il dit : « C’est pour s’assurer que les familles agricoles d’ici puissent conserver leurs coopératives, qui sont leurs outils de commercialisation et d’approvisionnement. »

D’autres coopératives canadiennes ont disparu parce qu’elles n’ont pas su s’adapter aux changements, rappelle le chef de la direction. « La Coop fédérée et ses coopératives affiliées, quant à elles, sont là pour rester et pour demeurer un acteur clé du développement local et régional au Québec et ainsi affronter de nombreux défis du secteur agricole et agroalimentaire, tels que la pénurie de main-d’œuvre, la relève agricole qui se faire rare, les enjeux de l’environnement et la nécessité de répondre aux besoins et attentes des consommateurs notamment sur le plan du bien-être animal. »

 

Portrait de Guylaine Gagnon

QUI EST GUYLAINE GAGNON
Guylaine a grandi sur une ferme dans la région de Lanaudière. Intéressée par l’écriture, elle ne croyait pas qu’un jour elle combinerait son métier à celui de ses parents. Embauchée en 1991 comme secrétaire-correctrice, Guylaine a depuis gravi les échelons jusqu’à la fonction de rédactrice en chef du Coopérateur.

guylaine.gagnon@lacoop.coop

 

0 Commentaires