Inauguration des Fermes Boréales

par La rédaction

Crédit photo : Christian Leduc

C'est en présence de dignitaires et d’investisseurs que MM. Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée et Réjean Nadeau, président-directeur général d'Olymel ont procédé à l’inauguration officielle des Fermes boréales à Fugèreville, au Témiscamingue.

C’est devant plus de 200 invités, partenaires, citoyens et représentants des autorités gouvernementales que MM. Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée et Réjean Nadeau, président directeur général d’Olymel ont inauguré officiellement, le 1er août, la toute première maternité porcine collective faisant partie du projet des Fermes Boréales, à Fugèreville, au Témiscamingue.

Ils ont également participé à la première visite officielle de la vitrine technologique aménagée à l’intérieur de la maternité et qui permet aux visiteurs d’observer les truies dans les salles de gestation sans compromettre la biosécurité du troupeau.

En outre, des stands thématiques à l’extérieur des installations portaient sur le transport des porcelets, les normes environnementales, la distribution d’aliments automatisée, la biosécurité et l’ingénierie des bâtiments.

Cette première ferme a commencé ses opérations en février dernier après avoir accueilli ses premières cochettes. Les premiers porcelets, quant à eux, ont été livrés à des producteurs du sud du Québec le 29 juin dernier. 

La maternité de Fugèreville est la première de cinq maternités collectives qui seront construites au Témiscamingue, dans le cadre du projet des Fermes Boréales, une initiative de La Coop fédérée et sa filiale Olymel s.e.c. L’investissement total pour ce projet se monte à plus de 50 millions $. Voir la vidéo de présentation des Fermes Boréales

« Je suis convaincu que le concept des maternités collectives deviendra, à moyen terme, un modèle de développement privilégié par les producteurs de porcs d’ici. » 
- Ghislain Gervais, Président de La Coop fédérée

« Il n’est pas illusoire de croire que le Témiscamingue a tout le potentiel pour devenir une région importante dans le développement de la filière porcine québécoise, » a déclaré M. Gevais lors de son allocution.

Les représentants des coopératives Comax, Covilac et Unicoop ainsi que M. Denis Richard et Mme Sophie Bédard, propriétaires de la ferme porcine Les Élevages Soden inc., étaient présents à titre de premiers investisseurs dans le projet.

En achetant des parts de la ferme de Fugèreville, ils sont devenus propriétaires d’un groupe de truies qui leur assureront un approvisionnement de porcelets en bonne santé. Cette façon de faire offre de nombreux avantages en matière de biosécurité, de bien-être animal ainsi que des économies d’échelle pour les producteurs et les partenaires.

« Ce projet au Témiscamingue représente pour Olymel une contribution importante à la stabilité et la qualité de ses approvisionnements pour les années à venir. » 
- Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.

Pour Olymel comme pour ses partenaires investisseurs, le projet des Fermes Boréales, et sa maternité porcine collective de Fugèreville, deviendra une vitrine internationale pour en démontrer le savoir-faire et les avantages en matière de production porcine. Les clients pourront constater que les pratiques en vigueur à Fugèreville répondent en tout point aux critères les plus exigeants du marché.

Soulignons que la construction de la deuxième maternité collective a officiellement commencé à Béarn, le 9 août. C'est l’entreprise Construction Francis Roy de Lorrainville qui a été choisie comme entrepreneur général pour bâtir cette ferme. Tout comme à Fugèreville, plusieurs entreprises de la région seront appelées à fournir biens et services pour la réalisation de cette maternité. Au plus fort des travaux, une soixantaine de travailleurs de la construction, en grande majorité de la région, travailleront sur le chantier.

Cette deuxième ferme représente un investissement de 10 millions $ qui créera 10 nouveaux emplois permanents au Témiscamingue. La mise en service de cette maternité est prévue pour le printemps 2017.

Pour en apprendre davantage sur le projet des Fermes Boréales et sur les méthodes d'élevage, nous vous invitons à visionner la vidéo, produite par Olymel.

Portrait de La rédaction

0 Commentaires