Gestion des abreuvoirs dans le poulet de chair

par Patrick Leclerc

Écrit en collaboration avec Denis Caron, Agronome, M.Sc., directeur des opérations avicoles à La Coop fédérée

Il y a trois éléments essentiels pour subvenir aux besoins vitaux des poulets : l’eau, l’air et les aliments. Ils se doivent d’être en quantité et en qualité suffisantes. Parlons un peu de l’eau…

Règle générale, un poulet de chair consommera deux fois plus d’eau que d’aliments. On peut retrouver ces besoins dans des tableaux de consommation d’eau qui indiquent, pour un âge donné, la consommation quotidienne en litres par 1000 oiseaux.

Cette consommation d’eau variera selon la saison. Elle est légèrement plus élevée en été qu’en hiver. L’eau est un nutriment essentiel au bon fonctionnement de la digestion et aide au maintien de l’équilibre physiologique des oiseaux. Il est nécessaire de consacrer du temps à l’entretien et au bon fonctionnement du système d’abreuvement de ses poulaillers.

Chaque poulailler devrait être équipé d’un compteur d’eau. Qui plus est, la tenue d’un registre de consommation d’eau à l’aide du compteur devient un outil fort intéressant à utiliser pour suivre la consommation d’eau quotidienne de ses poulets.

Une baisse ou une augmentation anormale de consommation d’eau indique qu’il se passe quelque chose dans le poulailler.

Par contre, le conseil qu’on doit suivre lors d’une telle observation sur son compteur d’eau est de revenir à une vérification des bases de la gestion d’élevage, par exemple la ventilation, la hauteur des conduites d’eau, le système de distribution des aliments.

Gare à la pression

La pression des conduites d’eau avec tétines doit être augmentée au fur et à mesure que les oiseaux avancent en âge.

Hauteur des conduites

Il est recommandé d’ajuster la hauteur avec la taille moyenne des oiseaux afin de faciliter sa déglutition.

 La qualité de l’eau

Il est important que l’eau d’abreuvement des oiseaux ait un pH stable. Une fois le pH stabilisé (par acidification, si nécessaire), l’ajout de chlore pourra être effectué afin de garantir une eau exempte de bactéries.

Portrait de Patrick Leclerc

QUI EST PATRICK LECLERC
Patrick est conseiller spécialisé poulets à La Coop fédérée.

patrick.leclerc@lacoop.coop

0 Commentaires