Des obstacles persistent pour la relève agricole féminine

par Guylaine Gagnon

Crédit photo : Caroline Hayeur

Le Conseil du statut de la femme vient de lancer un ouvrage, intitulé La relève agricole féminine au Québec - Remuer ciel et terre. Cet ouvrage est un compte rendu préliminaire d’une plus longue étude dont les résultats seront connus en 2019.

Dans ce document, on y relate l’établissement en agriculture de trois jeunes femmes de moins de 40 ans – Audrey Bogemans, productrice de grandes cultures, en Montérégie; Véronique Bouchard, productrice maraîchère biologique, à Mont-Tremblant; et Maude Tremblay, productrice de vaches à bœuf, dans la vallée de la Matapédia. On y traite, entre autres, de l’accès au financement, de la reconnaissance sociale, ainsi que de la conciliation travail-famille.

Quelques faits concrets ont été observés, dont celui montrant que les femmes s’installent souvent en agriculture de façon non traditionnelle. Par exemple, « elles privilégient le démarrage d’une nouvelle entreprise agricole au transfert de ferme dans une proportion de 44 % comparativement à 32 % pour les hommes », peut-on lire dans le document.

Le récit de leurs parcours montre aussi clairement qu’elles ont dû surmonter plusieurs obstacles pour se faire une place et être reconnues comme agricultrice. Toutefois, il est clair pour la chercheure, Nathalie Bissonnette, qu’elles apportent une contribution importante sur les plans économique, social et politique.

La suite de l’étude « permettra de prendre plus justement la mesure de la transformation des inégalités entre les femmes et les hommes… » Une vingtaine de jeunes productrices ont participé à la recherche.

Mentionnons que l’idée de cette étude a été lancée par la présidente du Conseil du statut de la femme, Me Louise Cordeau, dès son entrée en fonction au début de l’année 2017. Mme Cordeau a grandi à Saint-Hyacinthe, et a souvent accompagné son père qui a travaillé pendant plusieurs années auprès d’organisations agricoles, dont l’Expo de Saint-Hyacinthe.

Portrait de Guylaine Gagnon

QUI EST GUYLAINE GAGNON
Guylaine a grandi sur une ferme dans la région de Lanaudière. Intéressée par l’écriture, elle ne croyait pas qu’un jour elle combinerait son métier à celui de ses parents. Embauchée en 1991 comme secrétaire-correctrice, Guylaine a depuis gravi les échelons jusqu’à la fonction de rédactrice en chef du Coopérateur.

guylaine.gagnon@lacoop.coop

 

0 Commentaires