Contrer la DEP : des efforts communs au profit de tous

par Marquis Roy

La diarrhée épidémique porcine (DEP) fait des ravages au sud de la frontière. En janvier dernier, près de 9000 cas positifs avaient été diagnostiqués aux États-Unis. Au Québec, des efforts concertés de tous les intervenants ont permis de maintenir le territoire exempt, ou presque, de cette maladie.

Olymel et le réseau La Coop ont été très actifs. Très tôt en 2014, Olymel a collaboré avec les instances responsables pour préparer les formations destinées aux transporteurs de porcs.

Dans les abattoirs, une gestion stricte des arrivages a été mise en place afin de limiter les risques de transmission du virus dans le cas où il aurait pu s’y introduire. Les porcs achetés en Ontario le sont auprès de producteurs devant attester le statut sanitaire de leurs troupeaux.

Des fiches sur les mesures de biosécurité à adopter lors de visites à la ferme ont été distribuées, pour éviter que ceux qui se déplacent pour travailler avec les producteurs ne deviennent pas des vecteurs de maladie.

Dans le réseau La Coop, début 2014, le plasma porcin a été retiré des rations pour porcelets fraîchement sevrés. Des travaux de recherche ont permis de préparer une autre formulation capable de maintenir les performances. Le réseau a également spécialisé ses usines de production d’aliments, de façon à en retirer les autres ingrédients potentiellement dangereux pour le porc. Chaque usine a mis en place des mesures de biosécurité pour éviter qu’elles ne deviennent des lieux d’inoculation du virus.

Voici, dans votre exploitation, des points à surveiller :

  • Le contrôle des visiteurs
  • L’élimination des animaux morts
  • L’épandage des lisiers
  • Vos propres allées et venues à la ferme et dans vos bâtiments
  • L’embauche de personnes externes pour l’entretien et les réparations
  • L’introduction de matériel
  • Le retour à la ferme avec votre camion après une livraison de porcs à l’abattoir

Le lavage, la désinfection et le séchage des camions servant au transport de porcs demeurent les points critiques les plus importants dans cette prévention.

Pour plus de détails, voir l’article dans l’édition janvier 2015

Portrait de Marquis Roy

QUI EST MARQUIS ROY
Marquis Roy est diplômé en agronomie et membre de l'ordre des agronomes. Il est directeur technique en production porcine chez Olymel.

marquisroy@olymel.com

0 Commentaires