Bœuf : stratégies de rendement

par La rédaction

Le 22 août dernier, plusieurs producteurs vaches-veaux de la région de Charlevoix se sont réunis à la Ferme Martin Gauthier de Saint-Irénée.

Dans une vieille grange rénovée et bien conçue pour recevoir des groupes, un seul sujet était au programme de cette rencontre, organisée par La Coop Agrivoix : quelles stratégies peut-on appliquer quand les inventaires de fourrages sont trop bas?

Plusieurs points ont été abordés par les trois conférenciers. Bruno Langlois, agronome, conseiller spécialisé en production bovine à La Coop fédérée, a surtout entretenu l’auditoire des stratégies à prendre immédiatement pour s’assurer de ne pas affecter le revenu en produisant des veaux aussi beaux et gros que lors de bonnes années de fourrages, tout en limitant les coûts associés à une faible récolte. Il a donc parlé d’aliments alternatifs aux fourrages, de réforme, d’alimentation de dérobée et de sevrage hâtif. Discussions et questions ont permis à tous d’arriver à une conclusion : l’achat de foin à haut prix n’est pas la première solution, mais plutôt la dernière!

Un tableau comparant les coûts de différentes solutions possibles selon les caractéristiques de chaque ferme a été mis à la disposition des participants.

Pour leur part, Jean-Marc Lavoie, technologue professionnel, et Martine Néron, agronome, tous deux de La Coop Agrivoix, ont plutôt parlé de moyens pour s’assurer d’obtenir des rendements élevés dans les pâturages et les prairies de plantes fourragères : nivellement, chaulage, fertilisation azoté, choix des espèces, qualité de semis,

Le tout s’est terminé autour d’une bonne pizza dans une ambiance conviviale.

Source: Félycia Côté, stagiaire en production bovine, été 2018

 

Portrait de La rédaction

0 Commentaires