La Chine à contre-courant

par Affaires économiques

Dans les pays de l’OCDE (34 pays, développés pour la plupart), la portion du revenu agricole provenant d’une forme ou une autre de soutien de l’État est passée de 30 % au milieu des années 1990, à 18 % récemment. Bien que la forte hausse du prix des grains entre 2009 et 2013 explique partiellement cette diminution, la tendance est lourde de sens.

Encore plus significative est la stratégie de la Chine, totalement à contre-courant. Selon la méthodologie de calcul de l’OCDE, le gouvernement chinois aurait consacré 165 G$US au soutien agricole en 2012, quintuplant ainsi la part du revenu agricole provenant d’un soutien de l’État, maintenant évaluée à 17 %. Principalement en offrant des prix supérieurs aux prix mondiaux et en constituant d’importants stocks publics, la Chine souhaite maximiser sa production intérieure de grains. (Source : The Economist)

                           

0 Commentaires